Étiquette : tutoriel

Tutoriels

Optimiser son code python

Vous cherchez à rendre l’affichage d’une image plus rapide ? où simplement, vous trouvez votre code un peu long à se faire ? Ici, nous nous plongerons dans l’art de perfectionner nos codes pour en maximiser l’efficacité. Vous trouverez ici des moyens de mieux utiliser certaines bibliothèques ou des alternatives à celle-ci.

Teaser du tutoriel

Kandinsky

Vous avez peut-être déjà remarqué que Kandinsky, bibliothèque utile pour dessiner en python, est très lent sur ordinateur. Mais l’avez-vous bien paramétré ? Et êtes-vous satisfait de sa rapidité ? Regardons ensemble comment y remédier.

Comment bien utiliser Kandinsky

Tout d’abord, regardons comment vous avez et pourrez paramétrer l’émulateur de Kandinsky. Pour vérifier ça, ouvrez votre IDE, lancez votre script.

vous partez donc de cela :

Ensuite suivez, ces indications :

tout d’abord allez dans le menu « Options » :

D’ici, vous pouvez :

  • avec l’onglet « OS », choisir l’os utilisé.
  • avec l’onglet « Model », choisir une version de la calculatrice Numworks, ici émulé.
  • avec l’onglet « Zoom », choisir la taille de la fenêtre.

Ici pour accélérer notre script, nous utiliserons l’OS « PC ».

Et voilà, déjà, votre script va bien plus vite sur votre ordinateur. Il est important de savoir que ce n’affecte pas la vitesse du script sur la calculatrice, mais seulement ici sur votre ordinateur.

Pillow, Kandinsky en plus rapide (et plus encore)

Vous trouvez encore votre script lent à l’exécution ? Alors voici la bibliothèque PIL. Avant de commencer, il est important de rappeler que Pillow n’est pas disponible sur Numworks là où l’est Kandinsky.

Comparatif de vitesse entre Pillow et Kandinsky

Pour analyser la vitesse de mes deux options, je vais utiliser le script disponible sur le tuto ici qui génère un « Julia set », et je le modifie pour qu’il utilise Pillow plutôt que Kandinsky.

Afin de chronométrer le temps de génération, j’ai rajouté la bibliothèque Time :

#si le script utilise Pillow
from PIL import Image
#si le script utilise Kandinsky
#import Kandinsky
import time

def julia_PIL(N_iteration):
    start_time = time.time()  # Enregistrez le temps de début

    # création de la palette de couleurs
    palette = []
    xmax = 2
    xmin = -2
    ymax = 1.3875
    ymin = -1.387
    r = 255
    g = 255
    b = 255
    for j in range(0, 128):
        b = 255 - 2 * j
        palette.append((r, g, b))
    for j in range(128, 256):
        r = 255 - 2 * (j - 128)
        g = 255 - 2 * (j - 128)
        palette.append((r, g, b))

    # Création de l'image avec Pillow (rien a mettre si on utilise Kandinsky)
    img = Image.new('RGB', (320, 222))

    #generation de la fractale
    for x in range(320):
        for y in range(222):
            i = 0
            z = complex(xmin + (xmax - xmin) * x / 320 + (ymax - (ymax - ymin) * y / 222) * 1J)
            c = complex(0.36, 0.36)
            while i < N_iteration and abs(z) < 2:
                i = i + 1
                z = z * z + c
            couleur = palette[int(255 * i / N_iteration)]

            # Avec Pillow : Définir la couleur du pixel dans l'image aux coordonnées (x,y)
            img.putpixel((x, y), couleur)
            # Avec Kandinsky : même but que Pillow
            #col = color(couleur[0],couleur[1],couleur[2])
            #set_pixel(x,y,col)

    # Affichage de l'image (rien a mettre si on utilise Kandinsky)
    img.show()

    end_time = time.time()  # Enregistrez le temps de fin
    elapsed_time = end_time - start_time
    print("Temps d'exécution : ",elapsed_time," secondes")

Ici, le script utilisant Kandinsky prend 3,25 secondes, celui avec Pillow prend 4,40 secondes quand je génère une fractale avec 1000 itérations. Mais il est plus lent ?!! en fait non, car Pillow, avec son .show() (ligne 40), doit ouvrir une nouvelle fenêtre photo, ce qui prend longtemps. Si à la place, on enregistre l’image et qu’on ne l’affiche pas, le script prend 0,39 seconde à s’exécuter. On rajoute donc ceci à notre script au même endroit que .show().

img.save('Julia.png')

L’image générée est enregistrée dans le même répertoire que le script, sous le nom « Julia.png » (le nom est modifiable à souhait).

Utilisations

De mon côté, j’ai utilisé le script modifié grâce à Pillow. Ainsi, je peux générer des images a très grand format et j’ai donc réalisé ceci, un « Julia set » en 8k en 211,25 secondes (ce qui est impossible avec Kandinsky, car la bibliothèque est limitée en 320p par 222p) :

En outre, je peux l’utiliser par exemple pour faire un explorateur de fractale sur des images plus petites que de la 8k quand même.

Si vous avez besoin de plus d’information, voici la documentation complète de Pillow, ici.

NumPy

NumPy est une bibliothèque python très utile dans le calcul de tableaux ou de matrices pour accélérer ces calculs ou simplifier la lecture du code grâce à ses fonctions directement implémentée comme la multiplication matricielle. C’est une bibliothèque très utilisée par exemple pour :

  • Calcul Scientifique : NumPy est largement utilisé dans le domaine scientifique pour la modélisation mathématique, les simulations numériques et l’analyse de données.
  • Apprentissage Automatique : De nombreuses bibliothèques d’apprentissage automatique, comme scikit-learn, utilisent NumPy pour la manipulation des données et les opérations numériques.
  • Traitement des Images et du Son : NumPy est souvent utilisé dans le traitement des images et des signaux sonores en raison de ses capacités à travailler avec des tableaux multidimensionnels.
  • Analyse de Données : Les analystes de données et les scientifiques des données utilisent NumPy pour effectuer des opérations numériques efficaces sur de grands ensembles de données.

Pourquoi utiliser les tableaux de NumPy plutôt que de simples listes ?

Les listes normales en Python sont des structures de données de base qui peuvent contenir des éléments de types différents. Elles offrent une grande souplesse, mais peuvent être moins performantes pour les opérations numériques sur de grands ensembles de données. D’un autre côté, les tableaux de NumPy (ou array) sont des structures de données spécialisées pour les calculs numériques qui offrent des performances optimisées.

En outre, voici quelques exemples montrant les différences entre les deux :

  • Type d’Éléments :
    • Liste : Peut contenir des éléments de différents types (entiers, chaînes de caractères, etc.).
    • Array : Contient des éléments d’un type de données homogène. Les Array sont typés, ce qui signifie que tous les éléments doivent être du même type.
  • Performance :
    • Liste : Moins efficace pour les opérations numériques sur de grands ensembles de données en raison de sa flexibilité.
    • Array : Conçu pour les calculs numériques, offrant des opérations vectorielles efficaces et des performances optimisées.
  • Fonctions et Opérations :
    • Liste : Offre des fonctionnalités de base pour la manipulation de données, mais peut nécessiter des boucles explicites pour certaines opérations numériques.
    • Array : Fournit une vaste gamme de fonctions optimisées pour les opérations numériques, y compris des opérations vectorielles, des fonctions mathématiques et des fonctions de statistiques.
  • Taille Dynamique :
    • Liste : La taille d’une liste peut changer dynamiquement en ajoutant ou en supprimant des éléments.
    • Array : La taille d’un Array est fixée à la création. Pour ajouter ou supprimer des éléments, un nouveau tableau doit être créé.
  • Syntaxe :
    • Liste : Définie avec des crochets, par exemple, ma_liste = [1, 2, 3]
    • Array : Créé avec la fonction numpy.array(), par exemple, mon_tableau = numpy.array([1, 2, 3])

Démonstration

Imaginons que nous devons faire des calculs sur des éléments d’une liste d’integer :

liste = [i for i in range(10000000)]
resultat = []
for nb in liste :
    resultat.append(nb ** 2)

Ici, on élève chaque élément de notre liste au carré, ce script prend 3,42 seconde. Avec NumPy, on peut faire ceci :

import numpy as np

arr = np.array([i for i in range(10000000)])
# Applique une fonction pour élever chaque élément de la liste au carré
result = np.square(arr)

Ici, le script prend 1,15 seconde, NumPy est utile pour gérer des tableaux de valeurs très grandes et appliquer des règles de calculs sur ces tableaux. Les array sont un nouveau type d’objet qui correspondent aux listes et matrices.

Fonctions natives intéressantes

NumPy offre un grand nombre de fonctions qui pourront simplifier la lecture de votre code et l’accélérer :

  • Produits de tous les éléments :
import numpy as np

liste = [1, 2, 3, 4, 5]

produit = np.prod(liste)
# renvoie donc avec un print ou un return 120
  • moyenne et écart-type :
import numpy as np

liste = [1, 2, 3, 4, 5]

moyenne = np.mean(liste)
# renvoie donc avec un print ou un return 3.0
ecart_type = np.std(liste)
# renvoie donc avec un print ou un return 1.4142135623730951
  • Chercher des éléments suivants une condition et liste des éléments unique de la liste
import numpy as np

#va renvoyer tous les éléments du tableau supérieur à 2 dans une nouvelle liste
liste_sat = [1, 2, 3, 4, 5]
elements_satisfaisants = np.extract(np.array(liste_sat) > 2, liste_sat)
# renvoie donc avec un print ou un return [3 4 5]

#va renvoyer tous les éléments uniques du tableau et leur nombre d'apparitions dans une nouvelle liste
liste_uni = [1, 2, 2, 3, 4, 4, 5]
elements_uniques, comptages = np.unique(liste_uni, return_counts=True)
# renvoie donc avec un print ou un return [1 2 3 4 5] [1 2 1 2 1]

Si vous avez besoin de plus d’information, voici la documentation complète de NumPy, ici.

Tutoriels

Comment mettre à jour sa calculatrice NumWorks ?

Vous venez d’acheter une calculatrice NumWorks ou vous en possédez déjà une et vous voulez comprendre comment la mettre à jour ? Alors ce tutoriel est fait pour vous : découvrez à travers une explication pas à pas comment mettre à jour votre calculatrice et bénéficiez des nouveautés disponibles sur celle-ci.

Trailer du tutoriel :

Pourquoi mettre à jour sa calculatrice ?

Tout d’abord, si vous venez d’acheter la calculatrice, elle ne possède pas la dernière version en date et peut ne pas posséder certaines fonctionnalités qui, pour certains, peuvent être essentielles dans leur utilisation de la calculatrice.

De plus, la calculatrice est sans cesse en évolution pour améliorer son utilisation. Des mises à jour sont donc régulièrement publiées. Il faut penser à les installer de temps en temps. Cela ne lui fera pas de mal.

La mise à jour étape par étape de votre calculatrice :

Pour que ce tutoriel soit simple et efficace, il vous expliquera les différentes étapes à réaliser pour réussir la mise à jour de votre calculatrice. Toutes les procédures doivent être réalisées sur un ordinateur pour faciliter le passage d’une étape à l’autre. Vous aurez également besoin de votre calculatrice et d’un câble USB (celui d’origine de préférence). Les captures d’écran du tutoriel ont été réalisées avec un ordinateur utilisant Windows et Google.

Voici les différentes étapes :

1ère étape : le compte NumWorks :

Dans cette première étape, vous allez devoir vous connecter à votre compte NumWorks. Si vous n’en avez pas encore un, cette étape explique également comment le créer.

Tout d’abord, rendez-vous sur numworks.com :

Puis, cliquez sur « Mon compte » :

Vous arriverez sur cette page :

Si vous avez déjà un compte, vous pouvez passer l’explication de l’inscription en cliquant ici.

Si vous ne possédez pas de compte, cliquez sur « S’inscrire » :

Vous arriverez sur cette page :

Pour créer votre compte, vous devrez alors remplir les informations demandées, c’est-à-dire donner votre adresse e-mail avec laquelle vous voulez créer votre compte et créer un mot de passe (d’au moins 6 caractères) que vous devrez écrire une deuxième fois pour le valider.

Après avoir rentré ces données, cliquez sur « S’inscrire » :

(L’adresse e-mail a été floutée, car c’est une donnée confidentielle. Normalement, la vôtre doit toujours apparaître sur votre écran.)

Après avoir cliqué, un message apparaîtra vous indiquant qu’un lien de confirmation a été envoyé à votre adresse e-mail.

Pour valider votre compte, vous devrez alors vous rendre dans votre boîte de réception et ouvrir l’e-mail :

(Si vous n’avez pas reçu l’e-mail, pensez à vérifier vos spams. Sinon, vous pouvez demander un nouveau lien de confirmation.)

Comme indiqué dans l’e-mail, cliquez sur le lien pour valider votre compte.

Vous arriverez donc sur une nouvelle page :

Vous pouvez alors remplir les informations demandées ou tout simplement cliquer sur « Sauvegarder » (ces informations sont facultatives) :

Vous arrivez donc sur cette page :

Étant déjà connecté(e), vous pouvez directement passer à la deuxième étape en cliquant ici.

Si vous possédez déjà un compte, cliquez sur « Se connecter » :

Après avoir cliqué, vous arriverez sur cette page :

Vous devez alors rentrer votre adresse e-mail et votre mot de passe, puis cliquer sur « Se connecter » :

(Si vous avez oublié votre mot de passe, vous pouvez cliquer sur « Mot de passe oublié » pour lancer la procédure de récupération de votre compte.)

Vous arrivez donc sur cette page si vous n’avez pas encore associé votre calculatrice :

Ou sur celle-ci, si vous avez déjà associé votre calculatrice au compte NumWorks :

Étant connecté(e), vous pouvez passer à la deuxième étape.

2ème étape : la connexion de la calculatrice :

Cette deuxième étape consistera à connecter votre calculatrice à votre ordinateur pour pouvoir ensuite l’associer à votre compte NumWorks.

Pour ceux qui ont déjà associé leur calculatrice à leur compte NumWorks, cliquez ici pour sauter les explications concernant l’ajout d’une calculatrice.

Sinon, si vous n’avez pas encore enregistré de calculatrice sur votre compte (ceux qui viennent de créer un compte ou ceux qui viennent de se connecter mais qui ne l’avaient jamais utilisé avant), vous arriverez donc, comme montré dans la première étape, sur la page ci-dessous.

Premièrement, cliquez sur « Mettre à jour mon appareil » :

Vous arriverez sur cette page :

Vous devrez ensuite cliquer sur « Mettre à jour » :

Après avoir cliqué, vous arriverez sur cette page :

Vous devez, comme c’est indiqué, brancher votre calculatrice à votre ordinateur avec de préférence le câble USB d’origine. Une fois le branchement effectué, cliquez sur « J’ai branché ma calculatrice » :

Vous arriverez sur cette page :

Vérifiez alors que la calculatrice affiche bien qu’elle est connectée, puis cliquez sur « J’ai vérifié que la calculatrice est connectée » :

(Si la calculatrice n’affiche rien, pensez à vérifier qu’elle est bien branchée, essayez de changer de port USB et de câble. Vous pouvez également éteindre puis rallumer la calculatrice puis essayer de la rebrancher.)

Vous êtes donc sur cette page :

Cliquez sur « Lancer la détection » :

Une nouvelle fenêtre apparaît :

Vous devez alors cliquer sur « NumWorks Calculator » puis sur « Connexion » :

Vous arrivez ensuite sur cette page :

Vous avez réussi à connecter votre calculatrice à votre ordinateur et à l’associer à votre compte NumWorks ! Vous pouvez à présent passer à la troisième étape en cliquant ici.

Si vous avez déjà associé votre calculatrice à votre compte NumWorks, vous avez dû arriver sur cette page à la fin de la première étape :

Vous devez donc cliquer sur « Mise à jour » :

Vous serez alors dirigés sur cette page :

Vous devrez ensuite cliquer sur « Mettre à jour » :

Après avoir cliqué, vous arriverez sur cette page :

Vous devez, comme c’est indiqué, brancher votre calculatrice à votre ordinateur avec de préférence le câble USB d’origine. Une fois le branchement effectué, cliquez sur « J’ai branché ma calculatrice » :

Vous arriverez sur cette page :

Vérifiez alors que la calculatrice affiche bien qu’elle est connectée, puis cliquez sur « J’ai vérifié que la calculatrice est connectée » :

(Si la calculatrice n’affiche rien, pensez à vérifier qu’elle est bien branchée, essayez de changer de port USB et de câble. Vous pouvez également éteindre puis rallumer la calculatrice puis essayer de la rebrancher.)

Vous arrivez ensuite sur cette page :

Vous avez réussi à connecter votre calculatrice à votre ordinateur ! Vous pouvez à présent passer à la troisième étape.

3ème étape : la mise à jour de la calculatrice :

Cette troisième et dernière étape vous permettra de mettre à jour votre calculatrice pour qu’elle soit prête à être utilisée dans les meilleures conditions possibles.

Tout d’abord, cliquez sur « Installer la mise à jour » :

Vous arriverez donc sur cette page :

(La barre orange montrant l’avancée de l’installation de la mise à jour sur votre calculatrice.)

Une fois l’installation terminée, cette page s’affichera :

Il ne vous reste plus qu’à débrancher la calculatrice, sélectionner votre langue et votre pays sur celle-ci et vous aurez fini la procédure de mise à jour !

Tutoriels

Gagner de l’argent grâce au cashback.

Vous voulez gagner de l’argent ? Ce tutoriel vous présentera les dessous d’un système de plus en plus tendance et attirant : le cashback. De nombreux logiciels proposent ce service, mais comment fonctionne-t-il ? Et comment en bénéficier ? Ce tutoriel répondra à toutes vos questions !

Information préambule

Les exemples de ce tutoriel seront en parti pris sur le site de cashback iGraal, étant donné qu’il est le premier site de cashback en France.

Trêve de blabla, bonne lecture !

Comment fonctionne le cashback ?

Les sites/applications de cashback négocient avec les grandes marques et vendeurs, qui seront leurs partenaires (ex: Amazon, Ali express, Cdiscount, Conforama, etc.) une commission sur les achats de tous les clients qu’ils leur envoient. Commission qui sera alors partagée avec le client, c’est ça, le cashback.

Ces sites nous poussent alors un peu à la consommation, mais la méthode reste néanmoins très attirante, et de plus assez réglo !

Par exemple :

Si je décide d’acheter mon tout nouveau téléphone en passant par un site de cashback, et non pas par le site du vendeur directement (ex : backmarket), je recevrai un pourcentage de ma facture sur mon compte de cashback, montant qui sera alors possible de retirer.

Y’a t-il des règles à tout ça ?

Eh bien oui !

Attention, si je veux récupérer ce montant, je dois d’abord attendre que ma cagnotte atteigne un certain montant, généralement autour de 15-20 €.

Ensuite, je ne peux pas garder mon compte inactif plus de 2 ans, cela veut dire que je dois acheter, car au dessus de cette date, la cagnotte est remise à zéro et supprimée, et le montant revient au site de cashback.

Quel sites/applications choisir ?

Plusieurs plateformes propose ce service :

  • iGraal
  • Poulpeo
  • eBuyclub
  • Swagbucks
  • Capital Koala

Mais alors comment choisir avec tous ces choix.

La première chose est de comparer. Chaque plateforme possède des pourcentages différents. C’est donc a l’utilisateur de faire le choix en fonction de lui.

Par exemple :

Je suis un grand acheteur chez Amazon, je vais alors comparer les pourcentages les plus avantageux. Si iGraal a le plus gros pourcentage, je me dirigerai plutôt vers cette plateforme.

Quels sont les avantages de choisir un bon site de cashback ?

  • Choisir un bon site de cashback vous permettra de profiter de plusieurs avantages. Un site de qualité vous offre un choix varié d’offres et de partenaires marchands, ce qui signifie que vous pouvez utiliser le cashback pour presque tous vos achats en ligne.
  • De plus, des taux de remboursement intéressants sont essentiels pour maximiser vos économies.
  • Un site de cashback de qualité sera également intuitif et rapide à utiliser, vous permettant d’économiser non seulement de l’argent, mais aussi du temps.
  • Un service client réactif et à l’écoute est également crucial, car il peut vous aider à résoudre les problèmes et répondre à vos questions.
  • Enfin, des options de paiement sûres sont importantes pour vous permettre d’accéder à vos gains de la manière qui vous convient le mieux.

Mais alors, comment comparer ?

Se rendre sur un des sites, par exemple iGraal (plus de 1800 partenaires), se connecter

chercher si le site est partenaire à iGraal, ici AliExpress.

Si AliExpress est bien partenaire, il faut alors trouver le pourcentage de cashback d’affiché.

La capture ci-dessus montre un cashback de 2,5%. Le site iGraal propose alors un cashback de 2,5% sur le site marchant AliExpress.

Comment bénéficier de la remise ?

Apres avoir créé votre compte, il suffit donc ensuite de sélectionner le code promo qui vous redirigera vers le site marchand (ici Amazon). Puis de réaliser vos achats. Le montant sera alors déposé dans la cagnotte iGraal.

J’ai pris exemple avec mon compte (capture ci-dessus), de ma cagnotte iGraal.

A noter que quand vous effectuer un achat et que vous récupérez l’argent sur votre cagnotte, l’argent sera en attente de validation, ici, mes 3€ sont en attente de validation.

Quoi de plus ?

Imaginons que je me rends sûr par exemple Zara faire mon achat, et zut ! Je me rends compte que je ne suis pas passé par iGraal ! Que faire pour y remédier ?

Les plateformes de cashback permettent d’installer une extension qui s’appliquera sur tous les sites partenaires a la plateforme, il suffit de l’installer puis le cashback s’activera automatiquement quand vous vous rendrez sur un site partenaire.

Voici comment faire,

Aller sur iGraal, créer son compte (à part si c’est déjà fait) et se rendre en bas de page,

Cliquer sur « Extensions iGraal »,

Puis « Ajouter à Chrome », et suivre les étapes de téléchargement.

Bravo ! Tout sera fini quand vous arriverez sur cette page, maintenant, plus qu’a se rendre sur un des sites partenaire (sans passer par iGraal) et le cashback sera activé automatiquement !

Et les moyens de paiements pour récupérer mon cashback ?

Vous vous demandez quels sont les moyens de paiement disponibles sur les sites de cashback ? Les sites modernes et qualitatifs proposent en général plusieurs types de paiements.

Ainsi, vous pourrez récupérer votre argent au travers d’un virement bancaire, en crédit Paypal, en chèques cadeaux, en bons d’achat…

Votre argent vous attendra tranquillement sur votre cagnotte personnelle puis à vous de décider de la façon dont vous souhaitez le récupérer.

Conclusion

En ayant suivi ce tutoriel à la lettre, vous devriez être paré à recevoir vos premiers euros de cashbback dès maintenant.

J’espère avoir répondu à vos nombreuses interrogations, car en effet, restant tout de même assez intuitif, se lancer dans le cashback demande une certaine réflexion.

Les arnaques sont rares, mais il est toujours important de vérifier le site sur lequel on se trouve, voici une liste de site de cashback très professionnels, variés et de qualités.

  • iGraal
  • Poulpeo
  • eBuyclub
  • Swagbucks
  • Capital Koala
  • Widilo
  • Joko
  • Keetiz
  • Aklamio
  • Bankybee

En espérant que cela vous a été utile !

Merci de votre lecture.

Projets

Sécuriser la connexion WIFI dans votre maison.

Sécuriser votre connexion Wi-Fi est essentiel pour protéger vos données personnelles pour empêcher l’accès a des personnes tiers. Ce tutoriel vous guidera à travers les étapes essentielles pour renforcer la sécurité de votre Wi-Fi. De plus, certaines parties de ce tutoriel ne s’appliquent que pour Windows.

Première étape : Changer le mot de passe de votre routeur

  • Accédez à l’interface de votre routeur :
    • Ouvrez une fenêtre de commande en entrant « cmd » dans la boîte de dialogue.
    • Entrez « ipconfig » dans la fenêtre de commande.
    • Trouvez l’adresse IP de votre routeur, généralement sous la forme de chiffres tels que 192.168.1.1.
    • Dans la barre d’adresse du navigateur, entrez l’adresse IP de votre routeur pour accéder à l’interface de gestion de ce dernier. Vous devrez vous connecter en utilisant les identifiants appropriés (consultez le manuel de votre routeur pour les détails).
  • Dans la barre d’adresse du navigateur, entrez l’adresse IP de votre routeur pour accéder à l’interface de gestion de ce dernier. Vous devrez vous connecter en utilisant les identifiants appropriés (consultez le manuel de votre routeur pour les détails).
  • Changez le mot de passe :
    • Remplacez le mot de passe par défaut par un mot de passe robuste, mélangeant majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux, empêchant pratiquement toutes attaques.

Deuxième étape : Activer le chiffrement WPA3

securiser wifi 16
  • Vérifiez le type de chiffrement :
    • Accédez aux paramètres de sécurité de votre routeur, généralement sous une section appelée « Chiffrement » ou « Sécurité sans fil ».
    • Assurez-vous que le chiffrement utilisé est « WPA3 » (ou alors WPA2 si WPA3 n’est pas disponible). Cela renforcera la protection de votre réseau WIFI car la version est plus récente, et donc supérieurement sécurisée que les anciennes version (type WEP) .

Troisième étape : Filtrer les adresses MAC autorisées

  • Collectez les adresses MAC :
    • Trouvez l’adresse MAC de chaque appareil que vous souhaitez autoriser à se connecter à votre Wi-Fi. Vous la trouvez généralement dans les paramètres réseau de chacun de ces derniers.
  • Ajoutez les adresses MAC autorisées :
    • Accédez aux paramètres du routeur, comme expliqué a la première étape, et cherchez un paramètre comme: « Filtrage des adresses MAC ».
    • Entrez les adresses MAC des appareils que vous avez collectées dans la liste autorisée de votre routeur.
  • Activez le filtrage des adresses MAC :
    • Trouvez l’option pour activer le filtrage des adresses MAC dans les paramètres du routeur.
    • En l’activant, seuls les appareils dont les adresses MAC sont sur votre liste pourront se connecter à votre Wi-Fi.
securiser wifi 5

Conclusion

En suivant ces étapes, vous renforcez significativement la sécurité de votre connexion Wi-Fi à la maison. N’oubliez pas de mettre à jour régulièrement votre mot de passe et de surveiller les appareils connectés pour maintenir un niveau de sécurité optimal.

Tutoriels

Comment rendre Windows 10 esthétique

Si vous avez envie d’avoir un bureau agréable et a votre image ce tutoriel est fait pour vous! Vous allez voir dans ce tutoriel comment styliser votre bureau pour le rendre agréable et esthétique sous Windows 10.

Le sommaire:

  • Les prérequis
  • La différence entre un bureau avant le tutoriel et après le tutoriel
  • Le changement des couleurs
  • Modification des paramètres de la barre des taches
  • Les icones
  • Le fond d’écran
  • Conclusion

Les prérequis:

Pour ce tutoriel il faut donc avoir Windows 10 et pour cela il y a donc un configuration matérielle requise.

La configuration matérielle:

  • Processeur : 1 gigahertz (GHz) ou plus rapide.
  • Mémoire RAM : 1 gigaoctet (Go) (32 bits) ou 2 Go (64 bits)
  • Carte graphique : périphérique graphique Microsoft DirectX 9 avec pilote WDDM.

La différence entre un bureau avant le tutoriel et après le tutoriel:

Windows 10 : Microsoft relooke le Bureau de manière étonnante avec la News  Bar

Bureau classique

Après le tutoriel

1/ Le changement des couleurs

Se rendre dans les « Paramètres »

« Personnalisation »

« Couleurs »

« Choisissez votre couleur » puis choisir « Sombre »

Activé par la suite les « Effets de transparence »

Vous pouvez personnaliser une couleur pour que cette dernière aille au mieux avec votre fond d’écran.

Puis par la suite choisir les surfaces sur lesquelles la couleur va s’afficher.

2/ Modification des paramètres de la barre des taches

Effectuer un clic droit sur la barre des taches puis une fenêtre va s’afficher.

« Rechercher » puis « Masquée » va permettre d’enlever la barre de recherche.

« Barres d’outils » puis sélectionné seulement « Liens ».

Désélectionné les paramètre « Afficher le texte » et  » Afficher le titre ».

Désélectionné tout les paramètre d’affichage.

Déverrouiller la barre des taches puis des petits traits vont apparaitre a gauche et a droite de la barre des taches.

Sélectionné les deux traits de droite puis déplacez les complètement vers la gauche.

Maintenant que les onglets de la barre des taches ont changé de coté, sélectionné a présent les traits de droite puis ajustez selon vos choix ou vous voulez placez les onglets.

3/ Les icônes

Se rendre sur le site « Icones Logos. Gradient« . Ce site ne contient pas seulement des icônes de couleur bleu/violette mais un grand choix de couleur est disponible de plus on peut y trouver des icônes animés.

Rentrez dans la barre de recherche l’application de votre choix puis voir si elle est disponible. Cliquez sur l’icône de votre choix.

Cliquez sur « Télécharger » puis sélectionné « PNG » et « 512px »

Le téléchargement de l’icône va s’afficher.

Enfin faite un clic droit sur l’icône que vous  voulez changer puis  cliquez sur « propriété »

« Changer d’icônes »

« Parcourir »

Choisissez le fichier ou se trouve votre icône.

« OK »

Appuyer une nouvelle fois sur « OK »

L’ icône est changé. Reproduisez le même processus sur toutes les icônes que vous souhaiter.

Résultat.

4/ Le fond d’écran

Du coté des fonds d’écran un élève du lycée est très talentueux, c’est pour cela que je vous propose son Instagram pour le contacter et lui demander de vous en créer un a votre image avec les personnages et couleurs que vous souhaitez.

Son Instagram

Choix de structure:

  • Fond d’écran
  • PDP (photo de profil)
  • Bannière (Twitter, YouTube, Discord…)

Les différents thèmes possibles sont:

  • Films
  • Mangas
  • Animés
  • Sports

Exemples:

Les Films:
Les Animés:
Les Mangas:
Les Sports:

Conclusion:

Pour conclure, ce tutoriel vous a permis d’obtenir un bureau à votre image, ce qui est très important si vous passer beaucoup de temps sur votre ordinateur car il est toujours plus agréable de travailler ou passer du bon temps avec un bureau qui nous plaît.