Étiquette : SQL

Découvrir

nsi42.net : Les projets web crées par nos élèves

Le site https://nsi42.net/ héberge les projets web de nos élèves.

En classe de première

En classe de première, les élèves réalise un premier site web de quelques pages en février, et ils s’initient aux protocoles HTTP, HTTPS, FTP à travers ces projets.

C’est l’occasion de leur faire découvrir les langages HTML et CSS.

En classe de terminale

En classe de terminale, les élèves réalisent un premier site web dans lequel ils doivent intégrer des modules imposés et des modules librement choisis en octobre.

L’objectif est alors d’approfondir leurs connaissances en JAVASCRIPT.

Plus tard dans l’année, ils peuvent utiliser cet espace web pour mener à bien un projet centré sur les bases de données, et ce frotter ainsi aux langages PHP et SQL.

Découvrir le site nsi42.net 

Le site https://nsi42.net/ sera peut-être pour vous une découverte de l’ASCII Art et qui sait, peut-être que la console accepte les commandes Linux !

Découvrir

Le programme de la spécialité NSI

Le programme enseigné en spécialité NSI est défini par le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.
Ce programme est commun à tous les lycées, il est librement consultable en ligne.

A noter :

Un élève curieux qui lirait le programme pourrait penser qu’il est complexe, notamment la lecture des éléments du programme, mais il s’agit d’un biais cognitif, lire le programme de spécialité maths avec le même regard naïf permet de faire le même constat, et il est tout aussi erroné.

Préambule

du programme de classe de 1ère NSI

L’enseignement de spécialité de numérique et sciences informatiques du cycle terminal de la voie générale vise l’appropriation des fondements de l’informatique pour préparer les élèves à une poursuite d’études en les formant à la pratique d’une démarche scientifique et en développant leur appétence pour des activités de recherche.

L’objectif de cet enseignement général est l’appropriation des concepts et des méthodes qui fondent l’informatique, dans ses dimensions scientifiques et techniques. Il s’appuie sur l’universalité de quatre concepts fondamentaux et la variété de leurs interactions :

  • les données, qui représentent sous une forme numérique unifiée des informations très diverses : textes, images, sons, mesures physiques, sommes d’argent, etc.
  • les algorithmes, qui spécifient de façon abstraite et précise des traitements à effectuer sur les données à partir d’opérations élémentaires ;
  • les langages, qui permettent de traduire les algorithmes abstraits en programmes textuels ou graphiques de façon à ce qu’ils soient exécutables par les machines ;
  • les machines, et leurs systèmes d’exploitation, qui permettent d’exécuter des programmes en enchaînant un grand nombre d’instructions simples, assurent la persistance des données par leur stockage et gèrent les communications. Y sont inclus les objets connectés et les réseaux

À ces concepts s’ajoute un élément transversal : les interfaces qui permettent la communication, la collecte des données et la commande des systèmes

Cet enseignement prolonge les enseignements d’informatique dispensés à l’école primaire, au collège en mathématiques et en technologie et, en seconde, l’enseignement commun de sciences numériques et technologie. Il s’appuie aussi sur l’algorithmique pratiquée en mathématiques en seconde.

Il permet de développer des compétences :

  • analyser et modéliser un problème en termes de flux et de traitement d’informations ;
    décomposer un problème en sous-problèmes, reconnaître des situations déjà analysées et réutiliser des solutions ;
  • concevoir des solutions algorithmiques ;
  • traduire un algorithme dans un langage de programmation, en spécifier les interfaces et les interactions, comprendre et réutiliser des codes sources existants, développer des processus de mise au point et de validation de programmes ;
  • mobiliser les concepts et les technologies utiles pour assurer les fonctions d’acquisition, de mémorisation, de traitement et de diffusion des informations ;
  • développer des capacités d’abstraction et de généralisation

Cet enseignement a vocation à multiplier les occasions de mise en activité des élèves, sous des formes variées qui permettent de développer des compétences transversales :

  • faire preuve d’autonomie, d’initiative et de créativité ;
  • présenter un problème ou sa solution, développer une argumentation dans le cadre d’un débat ;
  • coopérer au sein d’une équipe dans le cadre d’un projet ;
  • rechercher de l’information, partager des ressources ;
  • faire un usage responsable et critique de l’informatique.

La progression peut suivre un rythme annuel construit autour de périodes spécifiques favorisant une alternance entre divers types d’activités.

Cet enseignement contribue à l’acquisition des compétences numériques qui font l’objet d’une certification en fin de cycle terminal.

Comme tous les enseignements, cette spécialité contribue au développement des compétences orales à travers notamment la pratique de l’argumentation. Celle-ci conduit à préciser sa pensée et à expliciter son raisonnement de manière à convaincre. Elle permet à chacun de faire évoluer sa pensée, jusqu’à la remettre en cause si nécessaire, pour accéder progressivement à la vérité par la preuve. Si ces considérations sont valables pour tous les élèves, elles prennent un relief particulier pour ceux qui choisiront de poursuivre cet enseignement de spécialité en terminale et qui ont à préparer l’épreuve orale terminale du baccalauréat. Il convient que les travaux proposés aux élèves y contribuent dès la classe de première.

Démarche de projet

Un enseignement d’informatique ne saurait se réduire à une présentation de concepts ou de méthodes sans permettre aux élèves de se les approprier en développant des projets.

Un quart au moins de l’horaire total de la spécialité est réservé à la conception et à l’élaboration de projets conduits par les élèves.

Les projets réalisés par les élèves, sous la conduite du professeur, constituent un apprentissage fondamental tant pour la compréhension de l’informatique que pour l’acquisition de compétences. En classe de première comme en classe terminale, ils peuvent porter sur des problématiques issues d’autres disciplines et ont essentiellement pour but
d’imaginer des solutions répondant à l’expression d’un besoin ; dans la mesure du possible, il convient de laisser le choix du thème du projet aux élèves eux-mêmes. Il peut s’agir d’un approfondissement théorique des concepts étudiés en commun, d’une application à d’autres disciplines telle qu’une simulation d’expérience, d’un travail sur des données
socioéconomiques, du développement d’un logiciel de lexicographie, d’un projet autour d’un objet connecté ou d’un robot, de la conception d’une bibliothèque implémentant une structure de données complexe, d’un problème de traitement d’image ou de son, d’une application mobile, par exemple de réalité virtuelle ou augmentée, du développement d’un site Web associé à l’utilisation d’une base de données, de la réalisation d’un interprète d’un
mini-langage, d’un programme de jeu de stratégie, etc.

La gestion d’un projet inclut des points d’étape pour faire un bilan avec le professeur, valider des éléments, contrôler l’avancement du projet ou adapter ses objectifs, voire le redéfinir partiellement, afin de maintenir la motivation des élèves.

Les professeurs veillent à ce que les projets restent d’une ambition raisonnable afin de leur permettre d’aboutir.

Modalités de mise en œuvre

Les activités pratiques et la réalisation de projets supposent que chaque élève ait un accès individuel à un équipement relié à Internet.

Un langage de programmation est nécessaire pour l’écriture des programmes : un langage simple d’usage, interprété, concis, libre et gratuit, multiplateforme, largement répandu, riche de bibliothèques adaptées et bénéficiant d’une vaste communauté d’auteurs dans le monde éducatif est à privilégier. Au moment de la conception de ce programme, le langage choisi est Python version 3 (ou supérieure). L’expertise dans tel ou tel langage de programmation n’est cependant pas un objectif de formation

Éléments de programme

Si vous souhaitez lire l’intégralité du programme officiel, vous pouvez le télécharger sur le site eduscol.education.fr
Une copie au format .pdf est disponible ci-dessous dans l’éventualité ou le lien précédent est brisé.

Découvrir

La programmation en spé NSI

En spécialité NSI, on étudie principalement le langage de programmation Python, dans lequel on écrit les algorithmes traité en classe, ainsi que le langage SQL qui permet d’interroger une base de donnée.
Les projets réalisés par les élèves leurs permettent de découvrir et de s’amuser avec du HTML, du CSS, du JavaScript.
La découverte des systèmes d’exploitations est l’occasion de s’initier au BASH.

A noter :

L’expertise dans tel ou tel langage de programmation n’est cependant pas un objectif de formation, en spécialité NSI on découvre des langages, chacun est libre d’approfondir ces connaissances lors de la réalisations des projets.

Les différents langages découverts ou approfondis

Python

Un langage de programmation est nécessaire pour l’écriture des programmes.
Les lycées français ont choisis le langage Python, qui est à la fois simple d’usage, interprété, concis, libre et gratuit, multiplateforme et largement répandu.

# Python 3
print("Hello NSI !")

HTML

Aujourd’hui, de plus en plus de nos actions se passent par le Web, qui est aux centres de nos vies. Il faut donc pour cela expliquer aux spécialités NSI, son organisation, ses complexités, et à commencer par l’HTML. Ce n’est pas vraiment un langage, car il fait le lien entre plusieurs langages, mais il est l’élément central pour le fonctionnement des pages Web comme celle que vous êtes en train de regarder.

<strike class="physique">La Physique c'est bien</strike>
<h1 id="nsi">La NSI c'est super</h1>

CSS

Nous retrouvons donc le CSS qui va de pair avec le HTML, si ce dernier est l’élément central, sans le CSS, le Web ressemblerait à la première page Web. C’est donc ce qui permet de donner un petit peu de style au Web, pour le rendre plus attrayant.

#nsi {
  color : purple;
}
.physique {
  background-color: black;
}

JavaScript

Le JavaScript est aussi un des éléments clés du fonctionnement du Web que nous aborderons en spécialité NSI. Il permet de faire fonctionner certains éléments de façon dynamique, comme un menu, mais aussi certaines interactions avec l’utilisateur comme sur notre portail des élèves et a aussi bien d’autres avantages, que vous pourrez découvrir dans le cadre des projets en spé NSI.

//let nsi;
//nsi = "En classe de première, je choisis la spécialité NSI";
window.alert("En classe de première, je choisis la spécialité NSI");

SQL

Le SQL permet de traiter simplement d’immenses bases de données, de les classifier, les regrouper, etc… Il est extrêmement puissant tout en étant d’une simplicité déconcertante, et permet à nos élèves, de mettre un pied dans le monde des bases de données immenses, ou la moindre recherche manuelle serait un parcours du combattant.

SELECT *
FROM nsi

BASH

Le BASH, c’est magique, peu de personnes vous le diront car elles n’ont pas l’occasion de l’utiliser au quotidien et de découvrir sa praticité. Mais c’est quoi au fait ? C’est tout simplement la langue du terminal, vous savez cette fenêtre noire et peu rassurante qui s’ouvre de temps en temps. Nos élèves découvrent donc cette interface au travers du monde incroyable de Linux/GNU, à travers un petit jeu interactif en ligne : Terminus

mkdir nsi
cd nsi
sudo apt-get install reussite
./reussiteNSI.elf

Les autres fondamentaux en spé NSI

De la même manière qu’un élève étudiant la spécialité Physique au lycée ne sera pas obligatoirement en charge de piloter une centrale nucléaire, les élèves étudiant la spécialité NSI ne seront pas tous développeurs informatique, et ne feront peut-être même pas un métier lié à l’informatique. Cette spécialité est ouverte à tous, filles comme garçons, intéressés de découvrir le fonctionnement des outils qui nous entourent de plus en plus, et désireux d’acquérir des compétences pour le futur.

La spécialité NSI est l’occasion de découvrir une nouvelle science, appelée informatique.
Les concepts fondamentaux étudiés en spécialité NSI vont bien au delà de la simple conception de programme, ils permettent de rentrer et de découvrir ce monde fabuleux que sont les sciences informatiques.

Découvrir

Présentation de la spécialité NSI

L’enseignement de spécialité de numérique et sciences informatiques (NSI) du cycle terminal de la voie générale vise l’appropriation des fondements de l’informatique pour préparer les élèves à une poursuite d’études dans l’enseignement supérieur, en les formant à la pratique d’une démarche scientifique et en développant leur appétence pour des activités de recherche.

Objectifs de la spécialité NSI

L’objectif de cet enseignement est l’appropriation des concepts et des méthodes qui fondent l’informatique, dans ses dimensions scientifiques et techniques.

Cet enseignement s’appuie sur l’universalité de quatre concepts fondamentaux et la variété de leurs interactions :

  • les données ,
  • les algorithmes,
  • les langages,
  • les machines.

Profils recherchés

La spécialité NSI est proposée au lycée Louis Pasteur aux élèves ayant choisi de préparer un baccalauréat général.

Cet enseignement de 4 heures par semaine en classe de première a lieu en salle informatique exclusivement, il prépare les élèves aux études scientifiques mais il peut aussi être suivi par des élèves ayant un profil plus littéraire.

Organisation des enseignements au lycée Louis Pasteur

L’enseignement de la spécialité NSI au lycée Louis Pasteur place l’élève au cœur du dispositif.

Chaque élève construit son propre cours, en partir de documents numériques préparés par les enseignants du lycée, chacun peut avancer à son rythme.

Environ 1/4 du temps scolaire est consacré à la réalisation du mini-projets ou de tutoriels.

Les projets et les tutoriels réalisés par nos étudiants donnent lieu à :

  • la rédaction d’un compte rendu, publié sur ce site
  • une présentation orale devant la classe, indispensable entrainement au grand oral du baccalauréat.