Étiquette : Matériel

Tutoriels

Premiers pas vers l’utilisation du Craft Robo à l’aide…

Vous disposez d’un ordinateur Windows ainsi que d’un Craft Robo mais vous ne savez pas l’utiliser… et bien vous êtes au bon endroit ! Ce tutoriel va vous permettre d’en maîtriser les bases.

Introduction

Le logiciel d’édition et de découpe Robo Master vous permet de réaliser vos projets les plus minutieux. Ecrivez, dessinez, il se charge de le transformer en contour et d’envoyer les instructions au Craft Robo qui les découpe avec une infinie précision. Grâce au logiciel, vous donnez facilement vos consignes et le tour est joué ! Si la découpe se réalise sur du papier vinylique (papier recouvert d’une couche de plastique PVC contrecollée le rendant ainsi résistant et imperméable), vous pourrez alors les coller où vous le souhaiterez (sur un tee shirt, un oreiller…). Sinon, à vous les cartes de vœux, le scrapbooking et autres loisirs créatifs !

Matériaux nécessaires

Nous aurons besoin pour la réalisation de ce tutoriel :

  • du logiciel Robo Master
  • d’un Craft Robo
  • d’un ordinateur Windows
  • de papier vinylique ou d’un autre type de papier, selon ce que vous voulez en faire. A votre guise…
  • une aiguille

L’installation du logiciel

Pour commencer, vous devez insérer le CD fourni avec le Craft Robo dans le lecteur CD de votre ordinateur. La fenêtre “Lancer” s’affiche. Cliquez alors sur « Installation du logiciel pour Craft Robo » afin de télécharger le logiciel Robo Master.

L’utilisation de Robo Master

Une fois l’installation réalisée, faîtes un double clic sur l’icône (clic de gauche 2 fois rapidement et successivement) afin d’ouvrir le logiciel.
Tout d’abord, pour créer une nouvelle page, vous devez cliquer sur l’icône en haut à gauche.

Vous pouvez également cliquer sur « Fichier » puis « Nouveau », on obtiendra le même résultat…

Ensuite, sélectionnez l’orientation de la page souhaitée : c’est-à-dire « portrait » ou « paysage ». Puis cliquez sur ok.

Nous obtenons alors une page blanche.

On peut utiliser ce logiciel de diverses façons :

  • Dans un premier temps, en utilisant l’outil texte.

Vous pouvez bien évidemment utiliser les polices d’écriture classiques (déjà présentes sur votre ordinateur comme Arial ou Times New Roman), mais pour rendre votre outil plus original, je vous invite à visiter le site de DaFont et télécharger les polices d’écriture qui vous plaisent : il en existe de très nombreuses, je vous laisse aller les découvrir !

Voici la page qui s’affiche lorsque vous cliquez sur l’outil texte :

Pour utiliser cet outil, il faut sélectionner une police d’écriture, saisir le texte et valider en appuyant sur OK.

Par exemple, ici nous avons sélectionné la police d’écriture « Christmas Tree » et nous avons écrit le mot « NOEL ». On l’a ensuite validé en cliquant sur OK.

Placez-le à l’endroit souhaité en validant avec un clic gauche sur la souris.

Sélectionnez les flèches de redimensionnement pour agrandir à volonté. Attention à ne pas trop déformer le texte.

Faîtes un clic gauche n’importe où sur la page pour désélectionner le texte. Celui-ci change d’ailleurs de couleur. Ici il passe du bleu au noir.

Sélectionnez votre texte, puis à l’aide du clic droit, cliquez sur « miroir horizontal » afin que le texte, une fois découpé, apparaisse à l’endroit.

Sélectionnez l’icône « réglages de sortie ».

Cliquez sur « réglage de la ligne de découpe ».

Dans notre exemple, une seule couleur « noire » est sélectionnée en découpe pleine. Il existe aussi la découpe en pointillés pour faire un pré-découpage (comme par exemple pour les coupons-réponses). Validez sur OK. Enfin, cliquez sur sortie sur craft robo…

Si au cours de votre création, le logiciel utilise plusieurs couleurs, pensez à bien sélectionner toutes les couleurs de lignes à découper de la même façon (traits pleins ou pointillés).

  • Deuxième possibilité d’utilisation : les lignes, la courbe, l’arc, ou bien encore les formes présélectionnées comme les rectangles, le polygone, le cercle, l’ellipse, les modèles. Vous avez aussi la possibilité d’utiliser la main levée qui vous permettra de laisser libre cours à votre créativité.

Ici, nous allons cliquer sur « Modèles » et sélectionner le modèle « snow1 ». Cliquez sur « ouvre ».

Positionnez-le à l’endroit souhaité. Comme précédemment, tirez sur les flèches de redimensionnement pour modifier la taille de l’image.

Puis reprendre à l’étape où vous devez sélectionner votre image (vu précédemment) : à l’aide du clic droit, cliquez sur « miroir horizontal » afin que l’image découpée apparaisse à l’endroit. Poursuivez avec la sélection de l’icône « réglages de sortie ». Cliquez enfin sur « réglage de la ligne de découpe ». Dans notre exemple une seule couleur « noire » est sélectionnée en découpe pleine. Validez sur OK. Pour finir, cliquez sur « sortie sur craft robo ».

  • Pour la troisième possibilité d’utilisation, cliquez sur l’icône « vectorisation contour ».

Le logiciel auto trace s’ouvre automatiquement.

Cliquez sur « fichier », puis « charger image ».

Sélectionnez l’image souhaitée en parcourant vos fichiers présents sur votre ordinateur. Dans notre cas, nous avons sélectionné une image sur internet et sauvegardée sur USB. Nous pouvons d’ailleurs voir, à droite de cet onglet, une prévisualisation de l’image dans la page (si ce n’est pas le cas, il suffit de cocher la case vide présente juste avant le mot « prévisualisation »). Puis cliquez sur « ouvrir ».

À droite de l’écran, un curseur avec un seuil, ici 128, vous permet de régler le contraste si celui-ci ne vous convient pas. 

Cliquez maintenant sur « Convertir en Contour ».

Comme vous pouvez le constater notre papillon se transforme en une succession de points. Cliquez maintenant sur « Coller et Quitter ».

Positionnez votre image et redimensionnez la.

Comme vous le voyez en bas à droite, l’adresse du site internet reste visible. Évidemment nous ne voulons pas découper cette information avec le Craft Robo, elle nous est inutile. Il faut donc la supprimer. Nous allons, pour ceci, sélectionner l’image et cliquer sur l’onglet « dégrouper ».

À partir de maintenant, chaque cercle est indépendant des autres. Si vous en déplacez ou supprimez un cela n’aura aucune incidence sur le reste du dessin. Pour plus de précisions n’hésitez pas à utiliser le zoom avant au maximum.

Sélectionnez à l’aide de la souris, l’ensemble du texte ou la partie de l’image à supprimer. En relâchant le clic gauche la partie sélectionnée devient bleue. Vous n’avez plus qu’à la supprimer à l’aide de la touche “suppr” de votre clavier ou de l’icône représentant une croix rouge. Elle se trouve vers le milieu de la barre des icônes.

Grâce au zoom, nous voyons que la queue du papillon présente une irrégularité. Il est alors possible en mode dégroupé, de sélectionner uniquement cette petite zone ronde et la supprimer. C’est également en mode dégroupé que vous pouvez sélectionner un élément et déplacer les points un à un pour un contour encore plus lisse. Sélectionnez, pour cela, un point et déplacez-le à l’endroit souhaité.

Zoomez en arrière. Resélectionnez maintenant la totalité du papillon et cliquer sur l’icône « grouper ».

Reprendre à l’étape où l’on sélectionne notre texte ou image (vu précédemment), pour réaliser le « miroir horizontal » et poursuivez.

Préparation du Craft Robo

Maintenant que notre image est prête, allumez votre robot de découpe. 
Ôtez la feuille jaune de protection de la feuille de transport et positionnez votre papier vinylique (ou autre) à l’envers.

La feuille de transport étant recouverte de colle repositionnable, c’est un jeu d’enfant. 
Vous devez voir le dos de votre papier à découper. 
Insérer la feuille de transport à l’intérieur du Craft Robo à l’aide de la molette située sur le côté jusqu’à ce que la feuille de transport s’aligne sur le repère.
Lancez la découpe. La feuille s’engage, fait trois aller-retours. 
La découpe commence : patientez.

Une fois que le robot a terminé, éteignez le puis retirer la feuille de transport grâce à la molette. Décollez votre papier et repositionnez la feuille jaune sur la feuille de transport.

L’heure et maintenant venue pour vous d’ébarder c’est-à-dire qu’avec une aiguille vous allez retirer toutes les parties inutiles (dans le cas du papillon il faut retirer toutes les petites bulles). 
Une fois le travail terminé, positionnez votre feuille vinylique sur le vêtement, le recouvrir de papier sulfurisé et passez le fer à repasser chaud pendant 3 secondes. Retirez le papier sulfurisé sans vous brûler et décollez délicatement et très lentement la partie plastique du papier vinylique.

Votre motif est maintenant transféré sur votre t-shirt. 

Félicitations !

Tutoriels

Comment installer un home studio de base

Tutoriel expliquant comment installer les composants de base caractéristiques du home studio, pour pouvoir créer ses propres productions musicales, et pouvoir être indépendant et libre de produire sa musique facilement avec son matériel à disposition.

Si vous avez toujours souhaité vous lancer dans la production musicale grâce aux outils numériques, que vous soyez un débutant, amateur, professionnel, ou même que vous fassiez partie d’un groupe, vous allez alors sûrement vous intéresser à la solution du home studio, et vous êtes bien tombés sur ce tutoriel qui va vous expliquer comment débuter à en créer un !

Mais qu’est ce qu’un « home studio » ?

Un home studio est un petit studio d’enregistrement et de création musicale qui utilise l’outil numérique. Son but principal est de se rapprocher du studio de production et d’enregistrement professionnel, mais son avantage sur le long terme est qu’il revient moins cher, presque aussi fiable selon l’investissement dans les outils, et utilisable à volonté directement chez celui qui le possède. Il convient à n’importe quel type de musicien, ainsi que n’importe quel genre musical grâce à la liberté qu’apporte les DAW (Digital Audio Workstation) ou logiciel de création musicale.

Par où commencer ?

Tout d’abord, il faut visualiser le home studio pour ensuite pouvoir le réaliser et le rendre fonctionnel. Voici le schéma de la configuration d’un home studio classique et complet :

On retrouve ainsi les différents éléments en terme de hardware

1. Un ordinateur (pc ou portable)
2. Une carte son
3. Un clavier maître
4. Un casque audio de monitoring
5. Des enceintes de monitoring
6. Un microphone

Evidemment, tout cela reste configurable selon vos besoins, ainsi, certains éléments peuvent être optionnels, comme les enceintes, si vous ne pouvez pas vous permettre de faire du tapage, ou le microphone si vous ne comptez pas enregistrer des voix notamment.

Comment choisir son matériel ?

C’est souvent l’un des points les plus délicats à aborder lorsqu’on parle de home studio étant donné les très nombreuses variétés de matériel correspondant à chaque gamme, budget, utilisation etc…

Mais en réalité, il n’y a pas vraiment de secret, et on peut répondre à cette question en abordant trois points personnels :

Quels sont mes besoins ? Quelles sont mes possibilités ? Quel est mon budget ?

Les besoins vont englober tout ce que vous souhaitez faire en musique, enregistrer votre instrument et chanter par dessus, créer des projets musicaux de A à Z, remixer vos musiques préférées… bref la liste peut être longue, et c’est à vous de savoir ce que vous voulez !

Les possibilités veulent signifier notamment votre configuration (maison, appartement), si vous travaillez dans une pièce personnelle dédiée à la musique, ou si vous installer votre matériel dans votre chambre avec donc plusieurs personnes dans votre domicile, si votre pièce est isolée etc… Une fois de plus, il faudra adapter votre matériel pour trouver un bon compromis avec cela.

Enfin le budget. A la fois source de frustration, ou bien de grosses économies !
En général, on va chercher à trouver la solution la moins chère, et c’est normal.
Le prix des heures dans un studio professionnel varient de 200 à 400 euros par jour à peu près, voir plus si on rajoute des prestations de professionnels.
En ce qui concerne le home studio, on peut également atteindre plusieurs milliers d’euros avec du matériel professionnel, mais pour débuter, avec du matos qualitatif, il faudrait compter à peu près 500 – 600 euros, (sans compter l’ordinateur !).
On pourrait faire moins, mais attention à ne pas viser trop bas, et se retrouver déçu du résultat.

Et donc, je prends quoi ?

Bien, nous avons vu les conditions, à présent parlons produits.

1. L’ordinateur

La pièce maîtresse, Mac ou PC, peu importe pour la musique. Aujourd’hui presque tout est compatible sur OS ou Windows. Mais un bon ordinateur est recommandé malgré tout, assez de puissance, les processeurs d’Intel i5 à i9 ou leurs équivalents comme les Ryzen de AMD sont parfaits. Egalement une bonne mémoire vive, allant de 8Go de RAM ou plus est recommandée. Puis, un SSD d’au moins 500Go est idéal, pour stocker tout vos projets.

2. Le DAW (logiciel de création musicale)

L’outil numérique pour créer vos musiques. Il en existe une multitude, des gratuits, et des payants. Mais tous, ont sensiblement les mêmes fonctionnalités. Les plus populaires sont FL Studio, Ableton Live, Logic Pro X (uniquement sur Mac). Ceux gratuits n’ont pas un grand intérêt, il vaut mieux tester les versions d’essai de ceux payants. Pour le choix, il faut tester celui qui vous parait le plus ergonomique avec l’interface. Les logiciels sont assez chers, et possèdent souvent plusieurs versions, mais faites attention aux versions les moins chères, bien trop incomplètes ! Un bon DAW coûte à peu près 200 euros pour débuter. A noter que lors de l’achat d’éléments hardware comme le clavier maître, ou la carte son, des licences pour des sortes de mini DAW sont offertes, vous permettant ainsi de vous faire la main, et de tester sans acheter directement un logiciel à part.

Le logiciel MPC Beats en version lite, offert dans le pack du clavier maître Akai MPK mini

3. La carte son

L’élément qui va permettre de traiter tous les sons de l’ordinateur via le logiciel de production. Une carte son externe possède les plus gros atouts, car elle va permettre une meilleure qualité de conversion du son de l’analogique au numérique, et va vous offrir de nombreuses possibilités de branchements à l’aide de ses nombreuses prises de différents ports (USB, Jack, S/PDIF, XLR…) pour connecter casque, microphone, instruments etc… La carte son de votre ordinateur ne suffira probablement pas pour traiter du son de manière la plus précise possible, même avec le pilote mis à jour. Une carte son externe bon marché se situe entre 50 et 100 euros. Pour le coup, il est vrai que celle la plus populaire pour sa polyvalence et son rapport qualité/prix est la Focusrite Scarlett Solo 3rd Gen .

4. Le clavier maître

Le clavier maître (ou séquenceur) est l’instrument qui va vous permettre de piloter le DAW. A l’inverse d’un synthétiseur, il ne possède pas de son préenregistrés ou de rythmes, mais va permettre de jouer des séquences MIDI sur le logiciel. En gros, sans ordinateur et logiciel, il ne sert à rien ! Les prix sont variables selon la taille par rapport au touches du clavier, les différents boutons, potards, pads etc…
En référence, un bon compromis pour le départ est le AKAI MPK mini, bien équipé pour démarrer.

5. Le casque audio

Il existe trois sortes de casques audios, les casques fermés, ouverts et semi-ouverts.
Et c’est à partir de là que votre environnement va jouer un rôle assez important, si vous composez dans une pièce ou des bruits sont susceptibles de vous déranger, il vous faudra un casque fermé. Si votre environnement est calme, vous pouvez privilégier le casque ouvert ou semi-ouvert, qui possèdent une meilleure scène sonore mais peu voire pas d’isolation acoustique. En général, on va utiliser le casque fermé pour l’enregistrement de pistes, et celui ouvert pour le mixage. Veillez à choisir un casque de studio, et non hi-fi. Un très bon casque peut se situer aux alentours des 150 euros. Ouvert, fermé, à vous de voir cela. Le choix du casque reste assez personnel, confort, design etc… Orientez vous sur le constructeur allemand Beyerdynamic, qui propose des casques à rapport qualité/prix presque imbattable.

6. Le microphone

Les micros, en ce qui concerne la prise de son dans un studio, sont assez techniques, et diffèrent pas mal de ceux que l’on retrouvent dans le gaming, ou même de la scène. En effet, les caractéristiques des différents micros sont nombreuses, variées et assez complexes. Pour un environnement fermé comme le studio, ce qui est intéressant sont les micros-omnidirectionnels, plus précisément ceux à condensateur large membrane. Ce type de micro va capter les sons provenant de toutes les directions, et réaliser une prise équilibrée sur toute la bande de fréquences. C’est parfait pour l’enregistrement.
Il existe des micros de plusieurs budgets, allant de 60 à 500 euros. Le marché en propose une multitude et il n’y a pas vraiment de référence car selon l’utilisation (chant, enregistrement d’instruments…) les types de micros varient. Que ce soit pour les instruments ou la voix, on peut citer les fabricants Shure et Behringer qui ont de bons micros entrée de gamme. Ne pas oublier, si on souhaite acquérir un micro pour le chant, de se munir d’un filtre anti-pop pour éviter les plosives.

7. Les enceintes

Pièces non essentielles, car assez coûteuses pour avoir de la qualité, nécessite un traitement acoustique de la pièce (qui peut également s’avérer assez difficile et demande parfois l’intervention de professionnels). De plus, vous n’utiliserez probablement que 10% de la puissance de vos enceintes (à moins que vous ne teniez à devenir sourd rapidement). Il n’est donc pas nécessaire de s’en équiper pour débuter, ça vous fera gagner un peu de sous ! Si toutefois vous avez la possibilité et comptez en avoir une paire, qui peut se trouver utile pour tester un peu le son en dehors du casque et voir ce que ça donne, il faudra se tourner sur des enceintes de monitoring actives de format plutôt petit (4-5 pouces). Ces enceintes vont transmettre un son épuré, fidèle à la manière dont il a été composé, sans coloration du son comme le font les enceintes hi-fi par exemple. Un couple d’enceintes va coûter vers les 300 euros. Prenez assez petit, c’est plus efficace pour le home studio.

Récapitulatif des prix

Après avoir vu les différentes caractéristiques du home studio, on peut à présent fixer différents budgets (sans compter l’ordinateur encore une fois !) correspondant à la qualité des éléments.

Débutant : environ 300-500 euros
Intermédiaire : entre 600 et 900 euros
Pro : plus de 1000 euros

Voilà, vous avez maintenant toutes les indications et astuces de base pour déjà commencer à orienter vos choix en matière de home studio. J’espère que ce tuto vous aura été utile, et que vous avez pu prendre note des quelques pistes et conseils pour le choix de votre matériel.
Toutefois, n’hésitez pas à rechercher d’autres explications plus approfondies pour mieux comprendre chaque élément avant de vous lancer définitivement.

Tutoriels

Monter un PC soi-même

Tutoriel qui montre comment assembler un PC, installer windows 10 légalement et gratuitement et Overclocker.

La construction d’un PC reste une tâche intimidante pour beaucoup mais grâce à ce tutoriel, vous deviendrez un maître de la construction de PC en un rien de temps. Ce tutoriel vous guidera pour le choix des composants, l’assemblage, l’installation de Windows 10, et l’entretien de son ordinateur.

Choisir ces composants

Il est important que tu comprennes l’anatomie d’un ordinateur. Il y a six parties principales qui composent un PC

  • Processeur : C’est le cerveau de la machine. Il interprète et exécute les instructions.
  • Carte mère : C’est le circuit imprimé où le processeur et la RAM vivent, et où vous branchez vos SSD, disques durs, câbles de réseau et périphériques.
  • RAM : La RAM est de la mémoire qui stocke des informations provisoires. Comparé au disque dur, il est très rapide et permet à votre ordinateur d’être plus fluide.
  • Bloc d’alimentation : C’est la pièce qui alimente votre PC. Tu devras d’abord choisir tes autres composants afin de savoir quelle puissance sera nécessaire. Il vaut mieux en avoir plus qu’en avoir moins pour permettre des modifications ou les rajouts d’autres pièces. Il existe 3 catégories de bloc d’alimentation :
    Modulaire : aucun câble n’est connecté en permanence à l’alimentation.
    Semi-modulaire : certains câbles sont fixes.
    Non modulaire : chaque câble est connecté et ne peut pas être retiré du bloc d’alimentation.
  • Stockage : Il existe deux types de composants pour stocker des données à long terme :
    les HDD : moins chère et plus de capacités
    Les SSD : plus petites, plus chère, mais très rapide
  • Boitier : C’est l’endroit où tous vos composants seront assemblés. Vérifiez impérativement que vos composants rentrent tous dans le boitier.
  • Ventirad : Le ventirad est le composant indispensable qui permet de refroidir le processeur.

Des pièces utiles mais pas forcement nécessaires :

  • Carte graphique : Elle est chargée de l’affichage sur l’écran. Si tu vas utiliser ton PC pour des jeux, il faut que tu achètes une carte graphique. Celle dans ton processeur ne sera pas assez puissante pour faire tourner des jeux fluidement.
  • Carte Wi-Fi : Au lieu d’utiliser un câble Ethernet, tu peux installer une carte Wi-Fi sur ta carte mère pour que l’ordinateur « parle » avec le modem.

Pour choisir ses composants il faut définir son besoin. Si vous achetez un ordinateur à 3000€ pour créer des pages Word vous donnez des coups d’épée dans l’eau. Posez-vous des questions comme :Retour ligne automatique
« Es-que je vais m’en servir juste pour des recherches Internet, pour des jeux, de la modélisation 3D, du montage de vidéo etc…? »

Un bon moyen pour choisir ses composants est d’aller sur Pc Part Picker. En plus de savoir si les pièces sont compatible, le site vous donne le meilleur prix pour chaque élément.

Les composants de mon PC :

  • Processeur : Intel Core i5-8600K 3.6 GHz 6-Core
  • Ventirad : Cooler Master Hyper 212 EVO 82.9 CFM
  • Carte mère : Asus Prime Z370-P ATX LGA1151
  • RAM : Corsair Vengeance LPX 16 GB (4 x 8 GB) DDR4-3000
  • HDD : Seagate BarraCuda 1 TB 3.5″ 7200RPM
  • SSD : Samsung 860 Evo 500 GB 2.5″
  • Carte graphique : EVGA GeForce GTX 1060 6GB 6 GB SC
  • Boitier : Cooler Master MasterBox Lite 5 ATX
  • Alimentation : EVGA SuperNOVA G3 750 W 80+ Gold Certified Fully Modular ATX

Assembler le PC

Il faut avant de commencer que vous ayez les éléments suivants :

  • Boîte à outils.
  • Source de lumière LED.
  • Tapis antistatique.
  • Bracelet antistatique.

Après avoir reçu tous les colis, vous devez maintenant les assembler. La façon d’on vous installez chaque pièce peut varier. Regardez vos manuels.

Installer le processeur 
Ne pas toucher le dessus ou le dessous

  1. Déballez la carte mère de son emballage.
  2. Placez la carte mère au-dessus de sa boîte en carton.
  3. Ouvrez le loquet du processeur.
  4. Retirez le capuchon en plastique. Gardez cela en sécurité, au cas où vous auriez besoin de renvoyer la carte mère au fabricant.
  5. Insérez le processeur, les encoches et les indicateurs correspondants dans le socket. (N’appliquez pas de pression. Il doit rentrer tout seul)
  6. Fermez le loquet pour sécuriser le processeur. (Cette étape nécessitera une certaine pression.)

Installer la RAMRetour ligne automatique
Ne pas toucher ce qui est en or

  1. Déclippez les verrous RAM sur la carte mère.
  2. Faites correspondre les encoches de la RAM à celles trouvées dans les emplacements de la carte mère.
  3. Insérez le module avec précaution, en utilisant une force uniforme et légère.

Installer la carte mèreRetour ligne automatique
Avant d’installer la carte mère vous devez mettre la ventirad sur votre processeur. Appliquez un peu de pate thermique si il y en a pas déjà sur votre ventirad

  1. Placez l’I/O shield sur la découpe arrière du boîtier du PC et cliquez en place. (Cela peut être très compliqué.)
  2. Abaissez la carte mère sur les espaceurs(Installez les espaceurs si ce n’est pas fait).
  3. Faites correspondre les trous de votre carte mère avec ceux disponibles sur le boitier.
  4. Serrez les vis, mais ne les serrez pas trop.

Installer la SSD et la HDD

  • Pour SSD de 2,5 pouces ou HDD de 3,5 pouces
  1. Extraire le support du disque dur de l’une des baies.
  2. Faites glisser l’HDD (3,5 pouces) ou l’SSD (2,5 pouces)dans le support.
  3. Fixez le support à l’aide de vis.
  4. Faites glisser le support et revenez dans la baie.
  • Pour SSD M.2
  1. Repérez sur votre carte mère là où vous devez mettre votre SSD M.2
  2. Insérez votre SSD M.2 dans le port M.2 en alignant les encoches
  3. Maintenir l’SSD M.2 à plat et le fixer là avec une vice

Installer la carte graphique

  • Dévissez les supports arrière du boîtier PCI qui s’alignent avec l’emplacement PCI que vous utiliserez.
  • Retirez le capuchon de protection qui recouvre la bande PCI du GPU.
  • Alignez le GPU sur l’emplacement PCI de la carte mère.
  • Insérez délicatement la carte et poussez-la une fois qu’elle a été en contact avec la fente, en écoutant un déclic de la fixation du loquet.
  • Fixer le GPU au boîtier du PC pour plus de stabilité.

Installer l’alimentation

  1. Faites glisser le bloc d’alimentation dans la zone de montage avec le ventilateur orienté vers le bas.
  2. Vissez les vis fournies dans les quatre trous à l’arrière du boîtier.
  3. Assurez-vous que l’appareil est éteint à l’aide de l’interrupteur arrière.
  4. Reliez tous les câbles d’alimentation sortant du bloc d’alimentation a votre carte mère.

La vidéo « Comment Monter son PC Gamer en 2019 » de FrenchHardware montre en détail comment assembler un PC

Installer Windows 10 légalement et gratuitement


Cette installation est gratuite et totalement légale. Le seul inconvénient c’est le filigrane numérique en bas à droite de votre écran. Mais, c’est déjà mieux que de payer 145€. Préparez une clé USB de 16gb ou plus, qui est formaté .

Remarque des enseignants :

Ce filigrane numérique indique clairement que l’usage qui est fait du logiciel n’est pas conforme aux conditions d’utilisations. Donc c’est gratuit oui, mais surement pas légal. La tolérance dont tu bénéficies peut s’arrêter du jour au lendemain et ton PC se retrouver complètement bloqué.

  1. Allez sur https://www.microsoft.com/en-us/software-download/windows10
  2. Cliquez sur « Download tool now » et ouvrez le fichier
  3. Attendez un peu et cliquez sur « Accept »
  4. Cochez « Create installation media for another PC » et cliquez sur « next »
  5. Choisir la langue et si vous voulez la version 64 bit ou 32 bit (je recommend 64 bit pour les nouveaux PC) et cliquez sur « next »
  6. Cochez « USB Flash drive » et cliquez sur « next »
  7. Choisir votre Clé USB et cliquez sur « next »
  8. Après avoir terminer l’installation, veuillez mettre la clé dans l’ordinateur où vous souhaitez installer Windows 10.
  9. Allumer votre PC et spammez suppr ou f2 pour accéder à votre BIOS.
  10. Cherchez et cliquez sur « Boot menu » dans le BIOS
  11. Cliquez sur le nom de la clé USB (celui où vous avez installer Windows)
  12. Une fenêtre va s’afficher (choisissez votre langue etc…) et cliquez sur « next »
  13. Cliquez sur « Install Now »
  14. Une nouvelle fenêtre va apparaître vous demandant une clé d’activation. Cliquez sur « skip »
  15. Acceptez les conditions
  16. Cochez ensuite « Custom : Install Windows Only »
  17. Choisir où vous voulez installer Windows
  18. Attendre
  19. Une nouvelle page va s’ouvrir. Cliquez sur « Do it later »
  20. Une nouvelle page va s’ouvrir. Cliquez sur « Use Expresse settings »
  21. Créez ensuite un compte. Cliquez sur « Next ». Et Voilà !

Overclocker

Overclocker : faire tourner un microprocesseur plus rapidement que la vitesse qui a été testé et approuvée.

La vitesse d’horloge du votre processeur est déterminée par (la fréquence de base du processeur) x (le multiplicateur du processeur), l’augmentation de l’une ou l’autre entraînera la vitesse du processeur à augmenter. Si vous overclockez faites attention car ça peut endommager votre processeur

  1. Installer CAM pour savoir la température de votre processeur
  2. Installer PRIME95 pour vérifier que les données que vous avez modifiées dans le BIOS sont bons
  3. Ouvrez votre BIOS et cherchez « CPU clock ratio » et augmenter petit à petit les données
  4. Vérifiez ensuite que votre processeur ne surchauffe pas en utilisant CAM
  5. Ouvrez PRIME95 et exécutez le « test de torture » et laissez tourner pendant environ 3 heures.
  6. Si votre ordinateur a échoué au test pour une raison autre qu’une surchauffe, vous devez aller dans le BIOS et augmenter les données de « CPU Vcore »
  7. Si votre PC ne démarre pas, vous devez retirer la petite pille qui est dans votre carte-mère ce qui va nettoyer les données du BIOS

Projets

Identifier les composants de son PC

Tutoriel permettant de se renseigner a propos des composant de son PC tel que sa carte graphique, son processeur, ses Giga de RAM etc.

Identifier les composants de son PC

Méthode 1 & 2 disponible seulement pour Windows Retour ligne automatique
Méthode 3 disponible pour Tous

Méthode 1

Grâce à cette première méthode, il sera possible de se renseigner sur seulement quelques composants de votre pc :

  • 1
    appuyez sur le bouton Windows en bas à gauche de votre écran :
  • 2 descendez jusqu’à trouver l’icône “paramètre” :
  • 3 Un nouvel onglet apparaît, cliquez sur l’icône nommée « système » :
  • 4 Cliquez sur la dernière catégorie « Information Système » :
  • 5 Cliquez une nouvelle fois sur « information système » mais cette fois ci a droite de votre écran :
  • 6 Pour finir un onglet apparaît avec des information sur votre processeur, mémoire RAM, type du système et sur votre édition de Windows .

Cette technique est rapide d’utilisation mais ne permet pas de connaitre la totalités des composant de votre PC.

Bonus : pour aller plus vite il suffit d’appuyer sur les deux touches « Windows » et « pause » simultanément :

Méthode 2

  • 1 Pour commencer faites un clic-droit sur le bouton démarrer :
  • 2 cliquez sur « Gestionnaire de périphériques » :
  • 3 une nouvelle fenêtre apparaît :
  • 4 Déroulez les catégories en cliquant sur la flèche :

Cette technique est tout aussi rapide que la précédente et cela permet de connaitre la totalités des composant mais beaucoup de catégories ne sont pas des composants, on s’y perd vite.

Méthode 3 :

Cette technique nécessite une utilisation d’un logiciel gratuit : Speccy :

  • 1 Commencez par télécharger le logiciel, écrivez Speccy dans la barre de recherche de votre moteur de recherche :
  • 2 Cliquer sur le premier lien et suivez les instructions ci-dessus :
  • 3 Lorsque Speccy est télécharger, une fenêtre apparaît et vous indique quels sont les composants de votre PC :

Cette troisième et dernière technique est la plus compréhensible mais nécessite internet et une confiance en ce logiciel. Deplus ce logiciel détaille clairement les composants.

Tutoriels

3 moyens pour connecter un ordinateur monté soi même…

Monter son ordinateur c’est bien beau, mais il faut aussi qu’il soit connecté a Internet ! Ce tutoriel va t’expliquer comment faire.

Si vous avez suivi mon précédent tutoriel, vous savez désormais monter un ordinateur vous même ! Pour les intéressés c’est ici ! Mais voilà, je vous vois bien vous asseoir derrière votre ordinateur fraîchement monté afin de “faire connaissance avec lui », voir toutes ses fonctionnalités, sa rapidité… bref, tout ce pourquoi vous avez sué à le monter ! Seul bémol…Mais…Vous n’avez pas internet ? D’accord vous avez une prise ethernet sur votre machine de compétition mais quand votre box se trouve à l’autre bout de votre lieux d’habitation, cela ne va pas suffire ! Il vous reste alors 2 choix envisageable : acheter 500m de fil ethernet et augmenter les chances de chutes de 75% dans votre maison, ou alors installer une dernière partie dans votre ordinateur qui vous permettra de contourner ce problème… Et comme ici, on aime pas trop que notre maison soient infesté de fils, je vais vous montrer comment connecter votre ordinateur à Internet chez vous autrement !

Avant de commencer : Mbps et GHz ?

Les notions importantes à connaître afin de commencer sont celle de la signification des termes Mbps et GHz que vous retrouverez dans tous les modèles des composant que vous vous procurerez afin de “finaliser votre pc”.

Le Mbps signifie Megabit par seconde. C’est donc une unité de mesure correspondant à la vitesse de transfère des données sur Internet (le bit étant une unité élémentaire d’information). C’est à dire que plus cette valeur sera élevé, plus Internet ira vite. Cette valeur va donc être affiché sur tout les composant que vous allez utiliser pour connecter votre ordinateur à Internet. En général il va varier de 100 Mbps (débit assez faible, en général des produit à bas prix) à 2000 Mbps (débit exceptionnel, à ce niveau là votre ordi prévoit le futur tellement il va vite sur Internet ! Après il faut être prêt à payer cher…). Attention !La valeur présent sur ces appareils est la vitesse maximum atteinte par le produit ! En effet votre vitesse de connexion peut varier en fonction de la distance avec votre box, des interférence, de obstacles (mur épais…). Par exemple si vous décidez de prendre une clé Wifi de 300 Mbps et que vous êtes dans une des situations énoncé précédemment, vous risquez de vous retrouver avec une vitesse passable malgré tout !

Le GHz correspond au signal de votre box. Il a 2 “bandes” existante : la 2,4 GHz ou la 5 GHz . La première peut aller de 450 MBps (Note : 1 MBps= 1 MegaBytes par seconde, Bytes signifie octet en anglais et 1 octet= 8 bits donc 1 MegaBytes = 1 Mégaoctet = 8 Mégabits. La plupart des notices sont en anglais donc il est important de préciser cela. De plus 1 Mbps sera 1 Mpbs en anglais.) à 600 MBps. Les ondes 2,4 GHz sont plus longues que les ondes 5 GHz mais ce dernier peut monter jusqu’à 1300 MBps et donc permet d’avoir une connexion plus stable. Je vous conseille de vous renseigner sur quels signaux émet votre box. En effet les appareils peuvent ne pas atteindre la même vitesse en fonction de cela.

Votre choix entre les 3 méthode proposé juste après et entre les modèle que vous trouverez sur le marché dépendra donc sur l’accessibilité de votre box (mur épais ? distance ?), son signal et vos attentes en terme de rapidité. A ce moment la il faudra bien se renseigner sur ces valeurs afin que les résultats atteignent parfaitement vos attentes (oui en effet ça sent encore une fois le vécu !). Mais bon, trêve de mondanité, voici les différents moyen de doter votre pc de cette chose utile qu’est Internet !

Clé Wifi

La clé Wifi est un appareil qui a la forme d’une clé USB classique mais qui une fois installé et branché sur un périphérique USB, va vous permettre au point Wifi de la maison sans fil. Il existe des clé Wifi avec antenne qui vont mieux percevoir le Wifi et donc être plus efficace. C’est l’un des procédé le plus facile que nous allons voir ici car il est intuitif et ne demande pas de grandes connaissance en informatique. De plus, il est peu cher (entre 5€ pour le début de gamme et 30€ pour les plus performantes). Mais ses performances ne sont pas exceptionnel et je ne le conseille aux personne possédant un point Wifi éloigné ou des obstacles ralentissant les ondes Wifi sous peine que la clé capte difficilement ces ondes (surtout celles possédant des antennes internes).

L’installation d’une clé Wifi peut dépendre du modèle que vous aurez choisi, dans tous les cas une notice est la pour vous aider ! Mais sinon les moyens pour l’installer reposent principalement sur les mêmes étapes :

  • Il vous suffira d’installer le pilote de cette dernière et le logiciel associé (grâce au CD fourni avec le produit ou sur Internet si vous n’avez pas de lecteur CD et que vous pouvez le faire sur un autre ordinateur connecté à Internet).
  • Il ne vous restera plus qu’à brancher votre clé wifi et la “détection wifi” apparaîtra comme par magie ! Il faudra alors trouver votre point wifi et vous connecter.

Carte Wifi

La Carte Wifi, aussi appelé Carte réseau, est un composant interne de votre ordinateur (c’est à dire branché directement a la carte mère, mai spas si vous avez monté vous même votre ordinateur, cela va de soi !) qui va préparer, envoyer et contrôler les données sur le réseau. Comme prévu, cela va vous permettre d’avoir accès à Internet. C’est, comme la clé wifi, un composant qui va donner accès à Internet sans fils. Elle est incluse directement à la carte mère sur la plupart des ordinateurs portables. La Carte Wifi va aussi posséder plusieurs antennes (comme vous pouvez le voir sur la photo) qui vont servir à capter le signal Wifi. Donc plus votre carte wifi aura d’antenne, mieux elle captera votre signal internet. Elle va se brancher sur un port PCI express :

Il est donc nécessaire de bien vérifier que vous possédez un port libre et que votre processeur traite bien cette ligne PCI (exemple : si votre processeur traite 16 ligne PCI et que vous possédez 2 carte graphique prenant 8 lignes chacune, vous n’avez plus qu’à en enlevez une ou à passer aux moyens suivants). Vous pourrez vérifier cela sur Internet ou sur la notice de votre processeur. La Carte Wifi va vous permettre contrairement à la clé wifi de garder un port USB (si vous en possédez peu) et d’avoir (dans la plupart des cas) une connexion plus performante grâce aux multiples antennes et a une vitesse plus grande. Mais celle-ci reste plus cher (entre 10€ et 50€,voir plus pour une performance incroyable !) , demande un montage supplémentaire sur votre pc et possède certaines contraintes (comme énoncé plus tôt).

Important ! Pensez à enlever l’électricité statique avant le montage afin de ne pas faire de dégâts au niveau des composant de votre ordinateur. Pour cela touchez une surface métallique (radiateur, votre boitier…) avant de commencer les manipulation. Pour monter votre carte wifi il vous faudra :

  • Trouvez un port PCI libre. Si vous avez peur de vous tromper, n’hésitez surtout pas à consulter la notice de votre carte mère ! Faites en sorte que le placement soit stratégique !
  • Dévissez une partie de la grille. La partie métallique ira se loger ici.
  • Insérez la carte wifi de sorte à ce qu’elle rentre dans le port et PCI et que la partie métallique se retrouve à la place de la grille dévissé plus tôt.
  • Il ne vous reste plus qu’à revisser pour stabiliser la carte wifi et à visser les antennes.
  • Vous pouvez maintenant installer les drivers grâce au CD fourni (pensez à vérifier que le driver soit à jour) ou sur internet si vous n’avez pas de lecteur CD (a partir d’un autre ordinateur connecté à internet)

CPL

Le CPL (ou Courant porteur en ligne) consiste à construire un réseau informatique sur un réseau électrique. Le produit se résume en 2 boîtiers se branchant sur des prises électriques et possédant une prise ethernet. Le CPL va donc utiliser le réseau électrique, donc les câbles déjà existant dans la maison pour faire parvenir internet. C’est donc le seul procédé de ce tutoriel qui va bénéficier une connexion filaire, mais sans qu’un fil parcourt toute la maison ! Il n’y aura donc pas ou peu de problèmes de détection d’internet ce qui permettra d’avoir une vitesse normal ou maximum constamment, le transfert de données se faisant physiquement et non par des ondes. Le montage est aussi très intuitif et facile et en plus il ne demande pas de driver, ne faisant pas partie intégrante de l’ordinateur contrairement aux 2 précédent composants. Il a cependant certaines contrainte (prises électriques présente dans les pièces concernés et l’obligation de posséder au moins 2 câbles ethernet, mais celle-ci peuvent être fournies avec les boîtiers) et pour le prix il faut compter entre 20€ et environs 80€ pour les plus performant.

Le montage est extrêmement simple sachant de plus qu’il n’y a pas de drivers a installer, je ne sais pas si cette rubrique reste utile. Attention tout de même à ne pas brancher un les boîtiers sur des multiprises, cela pourrait être dangereux en plus de potentiellement ralentir votre vitesse de connexion ! Il faudra donc :

  • Brancher le premier boitier dans la pièce ou se trouve votre box
  • Relier la box au CPL grâce a un câble ethernet (de la prise ethernet de la box a la prise ethernet du boitier)
  • Brancher le 2e boitier dans la pièce ou vous aller utiliser votre ordinateur
  • Relier le CPL à votre ordinateur grâce a un câble ethernet (de la prise ethernet du boitier à la prise ethernet de votre ordinateur). Votre ordinateur est maintenant connecté à internet !

Voila donc 3 moyens de montrer la lumière d’internet a votre ordinateur ! Il ne vous reste plus qu’a vous adapter et a choisir votre moyen et votre modèle en fonction de votre situation, votre budget et vos connaissances !

Note : les images utilisé sont des captures d’écrans et des photographies faîte par moi-même

Projets

2 méthodes pour observer les performances de son pc

Ce tutoriel permet a l’utilisateur d’observer de 2 manières différentes les performances de son ordinateur (Windows 10).

Pourquoi analyser les performances de son système est important ?

Ces informations vous permettent, par exemple, de connaître votre charge de travail et ses effets sur les ressources de votre système. Vous vous rendrez peut-être compte que la lenteur de votre ordinateur provient, par exemple, de la saturation de votre mémoire RAM et de l’utilisation de votre disque dur en renfort.

Pour observer les performances de votre pc en temps réel ce tutoriel, vous propose 2 options : Une première méthode plus simple et moins avancée qui ne nécessite pas d’installation tierce, et une deuxième méthode plus avancée utilisant un logiciel très complet.

1. Méthode simple mais moins complète.

Pour cette méthode aucune installation n’est requise il vous suffit d’ouvrir le « gestionnaire de tâches » de Windows, pour cela 2 manipulation sont possible :

Faire un clic droit sur le menu démarré puis sélectionnez « gestionnaire de tâches » comme cela :

Ou bien appuyer simultanément sur les touches CTRL+ALT+SUPPR de votre clavier :

Puis cliquer en suite sur « gestionnaire des tâches » :

Une fois dans le Gestionnaire des tâches il ne vous reste plus qu’a cliquer sur « plus de détails » en bas à gauche :

Et enfin cliquer sur l’onglet « performance » en haut dans la barres des tâches :

2. Méthode plus complexe mais plus complète.

Pour cette méthode un logiciel est requis mais vous aurez bien plus d’information sur votre système.
En premier lieu il vous faut télécharger le logiciel CPU-Z

(Pour cela cliquer sur le lien hypertexte (CPU-Z), une fois sur le site cliquez sur le rectangle « DOAWNLOAD NOW ! » et suivez les instructions.)

Une fois le logiciel installé sur votre pc, vous pouvez l’exécuter et observer les performances de votre système en naviguant dans les différents onglets.

Attention ! pour lancer ce programme il vous faut l’exécuter en tant qu’administrateur soit « Accepter que ce logiciel apporte des modification à votre appareil » sinon le logiciel ne s’exécutera pas.

Voilà ! vous pouvez dès à présent analyser les performances de votre pc en toute simplicité… 👌

Tutoriels

2 Procédures pour accélérer son ordinateur lent

Ce tutoriel a pour but de vous permettre d’accélérer votre ordinateur lent avec n’importe quel budget.

Vous avez une chose à faire rapidement sur votre ordinateur et malheureusement vous savez qu’il va mettre 5 minutes à s’allumer et va bauger si vous allez trop vite, un réel calvaire (on sent l’expérience).

Alors une idée m’est venue, d’aider ces personnes pour leur simplifier la vie. Et bien sur, comme j’ai pensé à tous, je vais vous montrer 2 techniques pour 2 budgets différents et si vous voulez que votre ordinateur aille plus vite que la lumière vous pouvez bien-sur faire les 2 méthodes.

Méthode 1 :

La première méthode qui est totalement gratuite consiste à « nettoyer » l’ordinateur (je conseille de faire cette méthode à tout le monde).

Je vous conseille de nettoyer votre ordinateur car des applications ou fichier inutile vous prennent de la place sur votre disque dur et mémoire vive (RAM). En effet des programmes ont besoin d’emplacement pour stocker des fichiers pour fonctionner.

1- Entrer dans votre barre de recherches « gestionnaire des taches » et le choisir. Vous allez atterrir dans un document qui va vous indiquer les programmes qui sont les plus lourds et donc ceux qui prennent le plus de place.

Donc je vous conseille de désinstaller les plus lourds programmes pour libérer de la mémoire vive, si bien sur vous en avez pas l’utilité.

Dans un deuxième temps je vais vous montrer comment désinstaller une application inutile ou un programme trop lourd qui prend de la place sur votre mémoire RAM et votre disque dur.

2- Entrer dans la barre de recherches « ajouter ou supprimer des programmes » et le choisir. Vous allez atterrir sur toutes les applications de l’ordinateur pré installés ou installer par vous mêmes. Puis désinstaller les applications repérées. précédemment.

Normalement votre ordinateur devrait être moins lent qu’avant mais bien sur c’est une méthode gratuite donc moins efficace qu’une méthode payante. Maintenant à vous de juger si cette vitesse vous convient, sinon je vous conseille de suivre la méthode 2.

Méthode 2 :

La deuxième méthode va vous demander un léger investissement financier. Car le but de cette méthode est de changer les composants du PC qui deviennent vieux.

Je vous conseille de changer vos composants matériels de votre ordinateur car si votre ordinateur est lent, cela signifie que c’est un ordinateur ancien donc plus capable de supporter les derniers logiciels puissants.Retour ligne automatique
Donc le fait de changer vos composants va vous permettre de retrouver un ordinateur compétitif comme au début.

Pour cela je vous conseille de changer 3 composants en les remplaçant par 3 nouveaux plus compétitifs que ceux d’avant….sinon ce serait un peu bête.

Ces composants sont :
Une barrette de mémoire RAM avec plus de capacités qui va vous faire augmenter la vitesse de l’ordinateur. 
Un disque dur SSD car ces disques durs ont une technique largement plus avancée que les disques dur HDD.
– (En bonus) Le CPU qui est le processeur va vous permettre d’avoir une parfaite synchronisation entre le disque dur et la mémoire RAM.

Installer une mémoire RAM :

1-Tous d’abord il faut que vous choisissiez la mémoire RAM qui convient à votre ordinateur. Pour cela choisissez une mémoire RAM compatible avec votre carte mère et supportable pour l’ordinateur.

2-Après avoir ouvert le compartiment de l’ordinateur, repérer la mémoire RAM et écarter les 2 ergots autour de la barrette pour l’enlever, puis la retirer.

3-Prendre la nouvelle barrette de mémoire et l’insérer. Un détrompeur est présent sur la barrette pour ne pas se tromper de sens, puis appuyer jusqu’à entendre le clic des ergots.

A ce moment là la vitesse du PC sera encore un peu plus améliorée et la longévité aussi, cependant le pc ne va pas se transformer en pc gamer dernière génération. Pour encore plus optimiser le PC pourquoi pas installer un nouveau disque dur SSD.

Ce disque va optimiser la vitesse grâce à sa nouvelle technologie. En effet ce n’est plus un disque qui tourne mais un disque électronique.

Installer un disque dur SSD :

Tous d’abord avant de commencer, je vous conseille d’acheter un kit de migration qui possède un programme de clonage, pour vous permettre le transfert des données de l’ancien disque dur au nouveau.

Mais aussi de vous munir d’un disque dur SSD correspondant à votre ordinateur.

Tout d’abord je vais vous expliquer comment transférer les données d’un disque dur vers l’autre via le kit de migration.

1-Brancher votre nouveau SSD avec soit l’adaptateur USB, soit avec le boitier fournit, puis lancer le logiciel de clonage en insérant le CD fourni ou sinon si vous n’avez pas de lecteur, le télécharger via Windows. Si vous disposez de True Image HD sur CD et que votre ordinateur dispose d’un lecteur, il faut paramétrer le Bios de l’ordinateur pour qu’il démarre sur le CD avant de démarrer sur le disque dur.Retour ligne automatique
Puis le transfert s’établira tout seul.

Là nous venons de transférer les données donc le nouveau disque SSD est opérationnel. Maintenant il ne reste plus qu’à l’installer dans l’ordinateur.

2-Éteigner complètement l’ordinateur puis ouvrer le compartiment de l’ordinateur pour accéder au disque dur.

3-Enlever l’ancien disque dur de votre ordinateur. Pour l’enlever je vous conseille de suivre la notice de votre ordinateur car cela dépend du model.

4-Enfin introduire le nouveau disque dur SSD. Attention, les nouveaux SSD sont moins épais que les anciens disques durs. Donc les constructeurs ont prévu un petit boitier pour éviter d’avoir du jeu, ce qui permet de surélever légèrement le disque SSD. Mais il est possible que le constructeur ne l’ait pas prévu donc soit vous montez vous-mêmes un petit boitier ou sinon je vous laisse votre imagination faire le job.

A ce moment là votre ordinateur est d’une part rajeuni et d’autre part plus rapide. Donc vous pouvez si cela vous le convient vous arrêtez là. Mais moi je vous conseille un dernier petit « truc ». Ce petit « truc » est le CPU qui est le meneur de l’ordinateur. Il donne des ordres à chaque composant du PC donc va permettre une parfaite synchronisation entre le SSD est les cartes mémoire changées précédemment. Je vous conseille de le mettre à niveau.

Attention le processeur est à changer que si l’ordinateur date de moins de 5 ans sinon ce serait contre-productif. Mais je ne vais pas vous présenter la façon de le faire. Car les CPU des PC nouvelle génération sont soudés et donc inchangeables et de plus changer son processeur est complexe (mais bien sur pour ne pas décevoir les plus curieux, passionnés et déterminés, en annexe je vous donne quelques liens pour changer le processeur).

En résumer :
Si vous voulez accélérer votre ordinateur : 
Nettoyer votre ordinateur
Si cela ne vous convient pas, rajeunir son PC vous permettra de l’accélérer : 
Changer vos mémoires RAM grâces à des barrettes avec plus de capacité 
Passer du disque dur HDD au disque dur SSD grâce à la technologie nouvelle génération du SSD.

En espérant ne pas avoir oublié des détails dans les explications pour les manipulations et que votre PC ait gagné en vitesse.

N’oubliez pas d’aller voir mon projet fait sur du calcul mental en python.

Et je vous laisse avec quelques liens en complément à mon tutoriel.

N.B : Avant de manipuler l’intérieur de votre PC munissez vous d’un bracelet anti-statique ou frottez vos main avec du métal car à cause de l’électricité statique, au contact des mains tous les composants du PC peuvent griller.

Choisir la bonne barrette de mémoire RAM :Retour ligne automatique
http://www.commentmieuxchoisir.fr/C…

Choisir le bon disque SSD :Retour ligne automatique
https://mon-set-up-gaming.fr/disque…

Changer son CPU :Retour ligne automatique
https://fr.wikihow.com/installer-un…

Tutoriels

Se monter un mini PC pour un usage bureautique

Il existe sur le marché des mini pc dont le volume est nettement inférieur à un 1 litre, qui utilisent des composants d’ordinateurs portables et qui sont néanmoins capables de fournir des performances comparables à une unité centrale classique.

Un mini PC c’est quoi ?

Un mini PC est un ordinateur de petit taille, conçu pour des usages classiques tel que la bureautique ou la navigation sur internet.

Le mac mini, le précurseur

Apple a été un précurseur dans le domaine des minis pc largement diffusé avec le mac mini lancé en 2005.

Le NUC, la version d’intel du mini PC

Conçu par Intel, les PC NUC (Next Unit of Computing) sont parmi les plus petits PC disponibles.

Ils utilisent des composants issue de l’univers des ordinateurs portables (mémoire vive au format SODIMM, disques 2.5 pouces, processeur basse consommation) et proposent néanmoins des performances de premier ordre.

Le plus gros avantage d’un mini pc est son faible encombrement comme le montre l’image ci-dessous.

Avantages et inconvenants d’un NUC

Mini PCUnité centrale classique
AvantagesFaible encombrement 
Faible consommation énergétique 
Nomade, peut-être déplacé facilement 
Esthétique 
Montage très facile
Connectivité riche 
Possibilité d’y ajouter une carte graphique 
Evolutif 
Rapport prix / performance souvent favorable 
Réparable facilement
InconvenantsPuissance plus faible du processeur 
Connectivité limitée 
Peu adapté aux jeux vidéos 
Peu évolutif 
Rapport prix / performance souvent défavorable 
Peu réparable, en cas de panne pas de pièces détachées
Encombrement 
Bruyante si refroidissement mal conçu 
Consommation énergétique plus élevée

Commander ses composants

Version 1 : La configuration la moins chère possible

ComposantMarque-ModèlePrix juillet 2019
ÉcranHP 22w Ecran PC Full HD 21,5″ Retour ligne manuel
autres écrans IPS
80€
Boîtier + Alim + Carte mère + ProcesseurIntel NUC BOXNUC6CAYH145€
Mémoire DDR3L SODIMCrucial 8Go DDR3L SODIMM36€
Disque dur SSDCrucial BX500 240 Go Retour ligne manuel
autres SSD SATA
29€
Clavier- SourisMicrosoft Kit Clavier + Souris Desktop 900 Retour ligne manuel
Autres kits clavier + souris
40€

Une configuration complète pour 330€ environ. Alors certes le processeur n’est pas un foudre de guerre, mais il est très économe en électricité.

Accompagné d’un SSD correct et d’une quantité de mémoire vive adéquate, il remplira pleinement son rôle et probablement mieux qu’une configuration du supermarché équipé d’un disque dur mécanique.

Par contre, il n’est ni évolutif ni adapté aux jeux vidéos.

Version 2 : Un choix équilibré comparable à une plateforme Ryzen 2200G

ComposantMarque-ModèlePrix juillet 2019
ÉcranBenQ GW2480 IPS Retour ligne manuel
autres écrans IPS
118€
Boîtier + Alim + Carte mère + ProcesseurIntel NUC NUC8i3BEH Retour ligne manuel
ou autres NUC
279 €
Mémoire DDR4 SODIMCrucial 16Go Kit (8Go x2) SODIMM73€
Disque dur SSDCrucial P1 500Go M.2 PCIe63€
Clavier- SourisMicrosoft Kit Clavier + Souris Desktop 900 Retour ligne manuel
Autres kits clavier + souris
40€

Cette configuration d’un coût total d’environ 600€ présente sensiblement les performance de l’unité centrale proposée dans ce tutoriel :

Assembler un ordinateur personnel pour la première fois

Les écrans sélectionnés ont une fixation VESA 100, ce qui permettra de monter le NUC derrière l’écran.

En attendant la livraison

En attendant la livraison du Intel NUC NUC8i3BEH, il convient de récupérer les notices et pilotes pour faire marcher le matériel.

Les notices seront lues avant la livraison pour gagner du temps pendant le montage, les pilotes eux seront conservés sur une clé USB et ils seront installés après le système d’exploitation

Monter la configuration

Le NUC, le SSD M.2 et les 16 GO de DDR4

1. On ouvre le NUC avec un simple tournevis

2. On installe le SSD M.2 sans forcer

3. On installe les barrettes de DDR4 au format SODIMM

4. On referme le boitier avec le tounevis.

Les images sont issues de la documentation officielle d’Intel.

Vérifier les paramètres du BIOS

Sur le système Intel NUC NUC8i3BEH on peut accéder au BIOS en appuyant sur la touche F2 durant la séquence de boot.

Accéder au BIOS permet de vérifier que tous les composants sont bien reconnus, que les températures de la carte mère et du processeur ne sont pas excessives (sinon le montage est incorrect) et les utilisateurs les plus avertis peuvent y modifier les réglages de la mémoire vive ou procéder à l’overclocking leur processeur.

Installer un système d’exploitation

Pour créer une clé USB bootable sur windows 10 on utilisera l’outil proposé par mircosoft, mais on peut aussi décider d’installer une distribution linux, ubuntu étant la plus connue.

Si aucun système n’est installé, le NUC démarrera tout seul sur la clé USB et l’installation de windows 10 sera très rapide …

Tutoriels

Assembler un ordinateur personnel pour la première fois

Lycéen intégrant une première générale spécialité NSI, je me suis rendu compte que je ne possédais plus d’ordinateur personnel, ce qui est embêtant si on ne veut pas trop squatter l’ordinateur familial.

Quitte à acheter un ordinateur, autant le monter moi même, cette expérience est profitable.

Définir son besoin

Cet ordinateur sera utilisé pour usage bureautique classique, et éventuellement pour faire du montage vidéo, de la composition musicale. Intéressé par l’animation 2d et 3d, j’aimerai en tester la modélisation.

Pour la taille de l’unité centrale, un emplacement prévu à cet effet dans mon bureau mesure 48 cm de hauteur, 23 cm de largeur et 50 cm de longueur.

Choisir ses composants

Pourquoi un SSD plutôt qu’un HDD

Un disque SSD possède une mémoire flash qui lui permet d’être plus rapide, vivre plus longtemps, consommer moins et les données ne disparaissent pas quand elle est mise hors tension. De plus, si on se penche sur L’IOPS (Input/output per second, représentant la performance des disques), le disque SSD fait du 90 000 IOPS et le disque Hdd fait seulement du 50 IOPS soit le disque SSD est 1800 fois plus performant !

Pourquoi un processeur Ryzen plutôt qu’un processeur Core i3/i5 en 2019

 Le processeur Ryzen 3 2200G possède une meilleure fréquence (vitesse) et plus de cœurs par rapport à la puce concurrente équivalente. Le Ryzen peut aussi supporter la vitesse Turbo alors que le Core i3 en est incapable. En plus, le Core i3 fait presque le double du prix du Ryzen (190€-85€) alors qu’il n’est en rien 2 fois plus puissant.

Pourquoi privilégier la quantité de mémoire vive et le SSD à la performance du processeur

Allant plus utiliser des logiciels de bureau et n’étant pas un utilisateur et un informaticien aguerri, ça serait inutile de prendre un processeur haute gamme alors qu’il y aura très peu de chance que je l’utilise à pleine capacité. Il est donc plus pratique d’augmenter la mémoire, moi qui vais utiliser la plupart du temps des logiciels. De plus, s’il n’y a pas assez de DDR (Double data rate), cela fait ramer l’ordinateur, peu importe le processeur.

Commander ses composants

ComposantMarque-ModèlePrix juillet 2019
ÉcranLG24MP88HV-S IPS135€
BoîtierCorsair Carbide 88R48 €
AlimentationCorsair VS 45040€
Mémoire DDRCorsair Vengeance LPX 8 Go40€
Disque dur SSDCrucial MX500 500 Go70€
Carte mèreMSI B450M Mortar105€
ProcesseurAMD Ryzen 32200G88€
Clavier- SourisMicrosoft Kit Clavier AZERTY + Souris Sans fil Desktop 900 USB40€

En attendant la livraison

En attendant la livraison, il convient de récupérer les notices et pilotes pour faire marcher le matériel. Les notices seront lues avant la livraison pour gagner du temps pendant le montage, les pilotes eux seront conservés en lieu sur et il seront installés après le système d’exploitation

ComposantMarque-ModèleFiche produitDocumentation
ÉcranLG24MP88HV-S IPSliendocs pilotes
BoîtierCorsair Carbide 88Rliendocs
AlimentationCorsair VS 450liendocs
Mémoire DDRCorsair Vengeance LPX 8 Goliendocs
Disque dur SSDCrucial MX500 500 Goliendocs pilotes
Carte mèreMSI B450M Mortarliendoc pilotes
ProcesseurAMD Ryzen 32200Glienpilotes
Clavier- SourisMicrosoft Kit Clavier AZERTY + Souris Sans fil Desktop 900 USBlien directdocs pilotes

Durant le transit des colis :

On prépare la clé bootable du système d’exploitation

Outil a télécharger ici

Monter la configuration

Après avoir lu attentivement les notices de la carte mère et celle du boitier, il est utile de lire quelques tutoriels. En lire plusieurs permet de bien comprendre ce qu’il va falloir faire :

GUIDE DE MONTAGE PC Retour ligne automatique
Eviter – Les erreurs de montage PC Retour ligne automatique
Guide de montage PC, Monter soi-même son PC Retour ligne automatique
MONTER SON PC LE GUIDE ULTIME Retour ligne automatique
guide-montage-pc par ldlc Retour ligne automatique
TUTO MSI – Installer un processeur AMD AM4 Retour ligne automatique
Chaîne YouTube MSI France

Nous passons donc maintenant au montage :

1-Mettre le processeur sur la carte mère

2-Mettre le ventirad sur la carte mère (la pâte thermique à déjà été appliquée, inutile d’en remettre)

3-Mettre la DDR sur la carte mère

4-Installer la carte mère dans le boitier

5-Installer l’alimentation dans le boîtier

6-Installer le disque SSD dans le boîtier

7-Branchement et « câble management » (si on peut appeler ma configuration comme ça 😅)

Démarrer une première fois le PC

À l’allumage du pc, si ce dernier ne « s’allume pas », ne paniquez pas et pensez à revoir des petits détails tout simples comme le brancher sur la bonne prise hdmi ( oui c’est du vécu…. 😅)

Inspecter le BIOS

Après avoir allumé l’ordinateur, on inspecte le BIOS afin de vérifier la température de la carte mère et du processeur. Il faut faire « Supr » au démarrage et on a accès au BIOS. La touche à utiliser dépend de la carte mère, lisez la notice !

Installer un système d’exploitation

Avant d’installer le système d’exploitation (ici Windows 10), il faut créer une clé bootable (créé plus tôt) , que vous pouvez faire ici. Une fois cela fait, allumez votre pc (branché dans la bonne prise hdmi… 😅) avec la clé bootable dedans. Après avoir répondu à plein de questions de Windows et avoir rentré votre clé d’activation, votre ordi est fin prêt à être utilisé !