Author: Leopold G.

Tutoriels

L’Impression 3D de A à Z… Comment réaliser sa…

Bonjour à toutes et à tous. Même si vos grands-parents pourraient penser qu’une imprimante 3D est une machine tout droit venue d’une célèbre trilogie de George Lucas, il n’en est pas le cas, car son utilisation est plus facile qu’il n’y parait. Si vous êtes débutant dans l’impression 3D et que vous cherchez de l’aide pour réaliser votre premier print, vous êtes le bienvenu sur ce tutoriel. Sur cette page, vous apprendrez a : utiliser Cura pour préparer votre impression, régler et paramétrer votre imprimante, et enfin a réalisé votre toute première impression. À la fin de ce tutoriel, vous pourrez donc imprimer de jolis objets utiles ou décoratifs pour vous ou votre famille. C’est parti ! 

Les Prérequis:

  1. Un ordinateur (Windows de préférence)
  2. Une carte micro SD
  3. Un adaptateur USB vers carte micro SD
  4. Une imprimante 3D
  5. Une bobine de PLA
  6. Une spatule en métal

1. Installation de Cura.

Cura est un logiciel gratuit qui vous permettra de visualiser un fichier 3D dans le but de le préparer à l’impression.

Pour installer Cura, il suffit de cliquer ici et de suivre les informations ci-dessous.

Une fois arrivé sur la page d’installation de Cura, cliquez sur « télécharger gratuitement« .

Ensuite un pop-up va s’ouvrir pour sélectionner le système d’exploitation de votre machine. Cliquez sur Windows si votre ordinateur est sous le système d’exploitation Windows. Cliquez sur macOS si votre ordinateur est sous le système d’exploitation macOS. Enfin, cliquez sur Linux si votre ordinateur est sous le système d’exploitation Linux.

Après avoir sélectionné votre système d’exploitation, le téléchargement devrait commencer.

Attendez que ce dernier soit terminé puis faites un clic droit sur le téléchargement et cliquez sur « ouvrir« .

Une fenêtre d’installation devrait s’ouvrir. Dans cette fenêtre, il vous suffit de renseigner le dossier où vous voulez installer le logiciel et d’accepter les termes d’utilisation. Après cela, un nouveau téléchargement devrait commencer et à la fin de celui-ci un pop-up devrait apparaître pour vous signaler que l’installation de Cura est terminée.

Si vous avez réussi à installer Cura, vous devriez le trouver en tapant Cura dans la barre de recherche de Windows.

Ouvrez ce logiciel. Félicitation vous avez installer Cura !

2. Paramétrer Cura.

Paramétrer cura est assez facile. En premier lieu, quand vous lancez l’application pour la première fois, un pop-up devrait s’ouvrir. Vous devrez sélectionner la marque de votre imprimante en scrollant dans la liste de marques.

Cliquez sur la marque de votre imprimante. Une liste de modèle appartenant à la marque en question devrait apparaître. Sélectionnez le modèle de votre imprimante 3D puis cliquez sur « Next ».

Une nouvelle fenêtre devrait apparaître. Cliquez sur le bouton finish.

Normalement vous devriez arriver dans une interface ou la surface d’impression totale de votre imprimante 3D est représenté par un pavé.

Bravo, votre Cura est prêt !

3. Choisir un modèle d’impression 3D.

Si vous êtes alaise en modélisation 3D, vous pouvez créer votre propre modèle 3D. Dans le cas contraire, pas de panique, il existe de nombreux sites qui permettent de télécharger une grande quantité de modèle créer par la communauté.

Dans ce tutoriel, nous allons nous servir du site Thingiverse.com qui à l’avantage de proposer des modèles complètement gratuit. Pour y accéder, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Vous devriez arriver sur cette page:

Dans la barre « Search Thingiverse » recherchez un modèle que vous voulez imprimer. Par exemple, si vous voulez imprimer un poisson tapez poisson dans la barre de recherche.

Scrollez dans la galerie jusqu’à trouver un projet qui vous plait. Quand vous avez enfin trouvé un modèle qui vous convient cliquez dessus. Vous devriez arriver sur une page de ce type :

Scrollez vers le bas sur la page puis cliquez sur « download » pour télécharger le fichier qui vous plaît.

Cliquez sur le téléchargement en bas de la page une fois que ce dernier est terminé.

Une fenêtre de Cura devrait s’ouvrir avec le fichier positionné dans la surface d’impression.

Félicitation, vous êtes maintenant prêt à paramétrer votre impression !

4. Paramétrer une impression 3D sur cura.

Premièrement, cliquez sur le menu déroulant comme indiquer ci-dessous :

Un menu devrait s’ouvrir. Ce menu va vous permettre de définir certain paramètre important que l’imprimante doit prendre en compte.

La première option : « Profiles » va vous permettre de définir la qualité de votre impression. Plus le nombre sera bas plus l’impression sera précise, mais également plus longue.

La seconde option : « Infill » vas vous permettre de définir le pourcentage de remplissage de l’impression. 0% fera une impression creuse et 100% une impression pleine. Cocher « gradual infill » permettra à votre impression d’être presque pleine au bord de l’enveloppe extérieur et d’être presque vide au centre de l’impression.

La troisième option : « Support » vas vous permettre de générer des supports pour maintenir une partie du modèle qui serait imprimer dans le vide par exemple. Il est inutile de l’activer quand aucune partie est en lévitation.

La quatrième option : « Adhesion » vas vous permettre de générer une base important pour mieux fixer l’impression au plateau. Il est également inutile d’activer cette option si votre modèle possède une grande base en contact avec le plateau.

Quand vos paramètre vous conviennent, cliquez sur « Slice » en bas à droite de l’écran.

Le temps estimé pour l’impression devrait être indiqué avec le poids et la longueur de filament utilisé.

Maintenant, insérez votre carte micro SD dans l’adaptateur puis enfoncez l’adaptateur dans un des ports USB de votre ordinateur.

Une fois que cela est fait, cliquez sur « Save to removelable drive » dans Cura.

Un message devrait apparaitre pour confirmer l’importation de votre modèle dans votre carte micro SD. Cliquez sur « Eject ».

Vous pouvez maintenant retirer l’adaptateur et la carte micro SD de votre ordinateur. Félicitation votre fichier est prêt à être imprimé !

5. Lancer l’impression.

Allumez votre imprimante.

Insérez la carte micro SD dans le port prévu à cet effet sur votre imprimante 3D.

Ce tutoriel ne pourra pas vous aider à propos de l’insertion de filament dans l’imprimante et la calibration de cette dernière, car chaque machine fonctionne différemment à ce sujet. Pour trouver une réponse a vos questions, il vous suffira de jeter un œil a la notice d’utilisation faite par le fabricant.

Dans le menu d’impression de votre imprimante, cherchez votre fichier et lancez l’impression.

6. Patientez…

L’impression 3D est un processus lent qui peut prendre quelque minute pour les plus petites impressions jusqu’à plusieurs semaines pour les plus grosses.

7. Décollez l’impression.

Quand votre imprimante s’est arrêté il est temps pour vous de décoller votre Objet du plateau. Pour réussir cette dernière étape, je vous recommande l’utilisation d’une spatule en métal. La spatule vous permettra de décrocher votre print facilement même si ce dernier est très fortement ancré dans le plateau.

Félicitation, vous avez imprimé votre premier modèle.

Comme vous l’avez sans doute remarqué, l’impression 3D est moins difficile qu’elle n’y parait. J’espère que ce tutoriel vous as été utile pour comprendre certains points qui vous posaient sans doute problème. Bon voyage dans l’univers de la 3D !

Projets

Le jeu Plateforme sur la NumWorks en python

Le but du jeu est simple, se déplacer de plateformes en plateformes en essayant d’atteindre la plateforme finale située a la fin du niveau.

Ce jeu est uniquement jouable sur numworks car nous avons utilisé des fonctions uniquement disponible sur numworks.

Pour réaliser notre projet sur Numworks , nous avons eu besoin de plusieurs modules . Nous avons eu en premier temps besoin du module kandinsky qui nous a permis de réaliser les graphismes du jeu. Ensuite nous avons utilisé le module random pour permettre la génération aléatoire des placements des plateformes et de leur taille . Nous avons aussi utilisé les modules ion et time pour définir les touches qui vont nous permettre de jouer et pour définir le temps d’affichage des cinématiques lors de la mort et la victoire.

Le jeu :

Lorsque l’on lance le jeu sur numworks, des plateformes se génèrent aléatoirement et il faut utiliser les flèches pour sauter de plateformes en plateformes jusqu’à atteindre la dernière plateforme d’un niveau.

L’image si dessous correspond a la fin du niveau, avant de sauter sur la plateforme verte, dernière plateforme du niveau.

Les animations :

Une fois sauté sur la plateforme verte, une rideau va descendre et afficher le texte suivant :

Le code ci dessous correspond a l’animation de la victoire. Un rideau vert va s’abaisser. Nous avons créé un rectangle d’un pixel de hauteur et de 32O pixels de large (largeur de l’écran de la calculatrice). Ce rectangle va se répéter 222 fois (hauteur de l’écran de la calculatrice) avec un écart de 0,01 seconde entre chaque rectangle pour faire un effet d’animation.

Mais attention ! Si vous tombez avant la plateformes verte, dans les piques situés en bas de l’écran, un rideau gris apparaitra et une animation aura lieu a :

Le code ci dessous correspond a l’animation lorsque l’on meurt. C’est le même principe que pour l’animation de la victoire mais ici on a codé la tête de mort en plus. Elle se créée avec le module kandinsky en créant des carrés et rectangles. Nous avons également placé une pause de 0,3 seconde entre chaque carré ou rectangle pour accentuer l’animation.

Pour se deplacer de plateformes en plateformes nous avons décidé de créer un personnage. Cette création s’est faite en plusieurs étapes

Les personnages :

personnage statique :

Ce dessin est celui qui a été fait avant de réaliser le personnage sur kandinsky . Nous avons mis en évidence un des rectangles composant le dessin , je l’ai mis en coordonnées 1 et 3 sur le tableau présent sur le croquis pour déterminer les coordonnées à mettre dans le script . Sur la feuille , un carreau représente un carré de 1 par 1 . Le rectangle dessiné à gauche est fait de 2 carrés côte à côte donc le rectangle aura une longueur de 2 pour une hauteur de 1 . Donc si je veux que ce rectangle soit noir , en kandinsky cela donnera :

personnage en mouvement :

Ainsi de même pour le personnage qui cours nous avons mis un autre rectangle en évidence qui sera formé à partir de :

personnage qui saute :

Enfin pour le personnage qui saute , la même règle s’applique et le premier rectangle composant le personnage est fait grâce à : 

Les bases du jeu :

Maintenant la question que vous vous posez surement est: « Comment le niveau se génère aléatoirement ? ».

D’abord, voici le code permettant de réaliser une telle action :

Dans ce code, on peut d’abord remarquer que nous avons décidé de nommer la fonction de génération « randomlevel ». Cette fonction prend en compte 3 listes : « x », « y » et « l ». A titre d’exemple, la première plateforme du jeu aura comme coordonné en x la première variable de la liste « x », aura comme coordonné en y la première variable de la liste « y » et aura comme longueur la première variable de la liste « l ». La première boucle « for » permet de faire répéter la génération aléatoire 15 fois pour obtenir 15 plateformes vu que levell = 15. La première ligne dans cette boucle permet d’insérer la longueur aléatoire se comprenant entre 10 et 80 pixels dans « l ». Ensuite, on a fait en sorte que la première plateforme apparait toujours à une hauteur comprise entre limitup (31) et limitdown (191) et qu’elle apparaisse à une distance de 100 pixels du bord. Pour ne pas rentrer trop dans les détails, on peut dire que le reste du code permet de générer les plateformes a des distances raisonnables les unes des autres pour que les sauts ne soient pas trop long donc impossibles.

Enfin vous vous demandez peut être comment le jeu fonctionne en général ? Ce passage montre bien comment il fonctionne:

Ici on remarque d’abord le « while game == 0: » . Cela permet de faire répéter le programme ci dessus indéfiniment tant que le joueur n’a pas gagné ou n’est pas mort. En effet « break » nous permet de sortir de cette boucle quand le joueur gagne ou perd. Les mouvements pour avancer et reculer sont coder grâce à la logique « if » qui permet à la troisième ligne et à la huitième ligne de réaliser une action quand une touche spécifique de cette dernière est pressée. Dans notre jeu le personnage n’avance pas vraiment. En fait ce sont les plateformes qui bougent mais on a l’impression que c’est le personnage. Cette illusion est utilisée dans presque tout les jeux de plateforme en 2D connus. Ensuite nous avons créer un système de gravité qui fait que le personnage tombe et retombe après un saut. Ce système a été nommé gravityleft et gravityright. Ces deux lignes récupèrent la couleur au pied du personnage. Si la couleur est la couleur d’une plateforme, le personnage ne tombe pas. Si la couleur est la couleur du vide, le personnage tombe. Si la couleur est couleur des piques, le personnage meurt. Si la couleur est la couleur de l’arrivée, le joueur gagne.

Nous pensons que vous avez compris l’idée globale du code maintenant et qu’il est très peu utile de s’intéresser à tous les petits détails. C’est pour cela que c’est à vous de teste le jeux maintenant. Bonne cession !

Conclusion :

Nous espérons que ce jeu vous aura plus et qu’il vous aura donné du fil à retordre !! Nous avons cependant un bug qui ne peut se résoudre car le bug vient de numwork. 

Auteurs :

Ce jeu a été créé par L. Girard, C. Soulage et C. Coquel.

Liens vers le jeu :

https://my.numworks.com/python/charlie18-coquel/jeu_de_platforme